Se protéger du bruit : Sources du bruit, anatomie et physiologie de l'oreille - Prévention Santé Environnement - Première PRO

Se protéger du bruit : Sources du bruit, anatomie et physiologie de l'oreille - Prévention Santé Environnement - Première PRO

Nous vous proposons un cours gratuit de Prévention Santé Environnement niveau 1ère PRO, rédigé par notre professeur, sur le chapitre "Se protéger du bruit". Dans cette leçon, vous étudierez les sources du bruit, ainsi que l'anatomie et la physiologie de l'oreille.
Consultez le cours "Se protéger du bruit : Conséquences et mesures de prévention".

Vous verrez tout d'abord la différence entre le son et le bruit, puis vous identifierez les sources du bruit. Vous étudierez alors l'anatomie et la physiologie de l'oreille, qui est composée de 3 parties ; l'oreille externe, l'oreille moyenne et l'oreille interne.

Téléchargez gratuitement ce cours de PSE gratuit ci-dessous sur le chapitre intitulé "Se protéger du bruit" !

Se protéger du bruit : Sources du bruit, anatomie et physiologie de l'oreille - Prévention Santé Environnement - Première PRO

Le contenu du document

 

CE QU’IL FAUT SAVOIR

Le son : c’est une onde acoustique qui est perçue par l’appareil auditif et se déplace de proche en proche en entraînant au niveau de l’air une variation de pression perçue par l’appareil auditif.

Le bruit : c’est ce que le son devient quand la sensation auditive qu’il provoque devient désagréable et gênante.

 

IDENTIFIER LES SITUATIONS A RISQUE ET LA CONDUITE A TENIR

Le bruit peut avoir plusieurs provenances, de l’habitat, du voisinage ou des transports.

Par exemple un vieil immeuble mal insonorisé n’est jamais silencieux : on entend les portes qui claquent, le parquet qui craque, les voisins qui parlent, leur télévision, leur aspirateur et leur machine à laver. Si les voisins ont un chien ou sont musiciens, les bruits vont s’amplifier. Et si cet immeuble est situé non loin d’un quartier animé, d’un boulevard périphérique, d’une voie ferrée ou d’un aéroport, il sera d’autant plus bruyant.

Si ces bruits de voisinage sont gênants parce qu’ils durent longtemps, parce qu’ils sont très forts ou se répètent fréquemment, ils constituent une infraction.

Les lieux musicaux comme les salles de spectacle ou de concert sont concernés par une réglementation visant à limiter les bruits pour protéger les travailleurs et le public.

Sur le lieu de travail, le bruit peut représenter un risque professionnel. On utilise le terme d’ambiance de travail bruyante. L’employeur a l’obligation de protéger ses salariés du bruit en leur fournissant des équipements de protection individuelle (EPI) tels qu’un casque et des bouchons d’oreille.

Enfin, le décret du 9 janvier 1995 réglemente les aménagements et les infrastructures des transports terrestres afin d’en limiter les effets nocifs du bruit.

 

LES SOURCES DE BRUIT

Le son est une onde acoustique, qui est perçue par l’appareil auditif, qui se déplace de proche en proche (tel un caillou lancé dans une mare) et qui entraîne au niveau de l’air une variation de pression perçue par l’appareil auditif.

Il se caractérise par son intensité (on parle d’amplitude de l’onde) et par sa fréquence (c’est-à-dire le nombre de période par seconde) qui s’exprime en hertz - Hz.

Le niveau sonore (sensation acoustique) se mesure en décibels acoustiques - dB (A).

Un son devient bruit lorsque la sensation auditive qu’il provoque devient désagréable et gênante.

 

  • Quatre courbes d’ondes sonores 

Elles peuvent être caractérisées de la façon suivante :

Courbes d'ondes sonores - Cours PSE gratuit BAC PRO

 

ANATOMIE ET PHYSIOLOGIE DE L'OREILLE

Anatomie et physiologie de l'oreille - Cours PSE gratuit BAC PRO

 

L’oreille se compose de 3 parties :

 

  • Oreille externe

 

Elle comprend le pavillon, le conduit auditif et une membrane sensible aux vibrations : le tympan. Son rôle est de conduire les sons vers le tympan qui va alors vibrer.

 

 

  • Oreille moyenne

 

Elle comprend l’enclume, l’étrier et le marteau.

 

 

  • Oreille interne

 

Elle joue deux rôles importants :

- La cochlée ou limaçon porte les cellules ciliées auditives qui vont transformer le son en message nerveux. Ce message sera ensuite envoyé au cerveau par le nerf auditif.

- Les canaux semi-circulaires qui interviennent dans l’équilibre.

 

Le son extérieur traverse ainsi les trois zones de l’oreille jusqu’aux cellules ciliées de la cochlée : l’onde acoustique fait d’abord vibrer le tympan, puis les osselets et enfin les cellules ciliées de la cochlée (ou limaçon). Le nerf auditif qui les prolonge transmet l’influx nerveux au cerveau qui décode le message reçu.

Une fois détruites, les cellules ciliées ne se reconstituent pas.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?