Appréhender les enjeux des circuits de distribution dans le secteur alimentaire - Prévention Santé Environnement - Seconde PRO

Appréhender les enjeux des circuits de distribution dans le secteur alimentaire - Prévention Santé Environnement - Seconde PRO

digiSchool Bac PRO vous propose un cours de Prévention Santé Environnement niveau Seconde Professionnelle, sur le chapitre "Appréhender les enjeux des circuits de distribution dans le secteur alimentaire".

Notre professeur vous donne tout d'abord les définitions d'un circuit de distribution, d'un réseau de distribution, d'un circuit long et d'un circuit court. Vous étudierez ensuite les différents intermédiaires, à savoir le producteur, la coopérative, le transporteur et le détaillant. Enfin, vous vous intéresserez au commerce équitable.

Téléchargez gratuitement ce cours de Prévention Santé Environnement ci-dessous sur les enjeux des circuits de distribution dans le secteur alimentaire !

Appréhender les enjeux des circuits de distribution dans le secteur alimentaire - Prévention Santé Environnement - Seconde PRO

Le contenu du document

 

CE QU’IL FAUT SAVOIR

Définition du circuit de distribution : ensemble des voies d’acheminement des produits de même nature du producteur au consommateur

Définition du réseau de distribution : c’est l’ensemble des personnes, physiques ou morales, qui participent à la vente d’un produit.

Définition du circuit long : les produits vendus en supermarché transitent par un ou plusieurs grossistes. 

Définition du circuit court : Il n’y a pas d’intermédiaire entre le producteur et le consommateur.

 

APPREHENDER LES ENJEUX DES CIRCUITS DE DISTRIBUTION DANS LE SECTEUR ALIMENTAIRE

En tant que citoyen, il paraît important de connaître les divers circuits de distribution afin de faire des choix avisés et de respecter les critères de qualité.

 

LES CIRCUITS DE DISTRIBUTION

Il existe différents circuits de distribution qui se caractérisent par le nombre d’intermédiaires entre le producteur et le client final.

Le nombre d’intermédiaires conditionne dans la plupart des cas le prix de vente du produit.

On distingue le circuit long du circuit court :

Les circuits de distribution - Cours Prévention Santé Environnement Bac PRO

SOURCE : HTTP://ILETAITUNEFOISLAGRANDEDISTRI.WEEBLY.COM/

 

 

  • Circuit long

 

Les produits vendus en supermarché transitent par un ou plusieurs grossistes. Il y a en général en moyenne deux intermédiaires entre le producteur et le consommateur.

Les avantages :

- Couverture géographique plus élevée

- Diminution des frais de stockage, facturation et transport puisque tout cela est réparti entre les divers intermédiaires

 

Les inconvénients :

- Perte du contact entre le producteur et son client et donc parfois méconnaissance de son marché

- Dépendance du producteur vis-à-vis du grossiste

 

 

  • Circuit court (ou direct)

 

Il n’y a pas d’intermédiaire entre le producteur et le consommateur. On trouve des ventes par magasins d’usine, par internet ou par téléphone. 

Aujourd’hui, les magasins de producteurs se développent comme les AMAP (Associations pour le Maintien de l’Agriculture Paysanne). La raison principale est que le consommateur recherche de produits frais et de qualité, veut manger local et privilégie le contact direct avec les commerçants et les producteurs. De plus, plus le circuit est court et moins les prix sont élevés. Le prix du panier est également fixé de manière équitable : il permet au producteur de couvrir ses frais de production et de dégager un revenu décent, tout en étant abordable par le consommateur. 

On trouve aussi des hard-discount, qui montre le souci des ménages de faire leurs courses rapidement et en dépensant le moins possible. Une présentation rudimentaire des produits, une surface de vente et un nombre de produits restreints, l’absence de produits de marque et du personnel polyvalent permettent des prix beaucoup plus avantageux que ceux proposés par les autres enseignes de supermarché.

 

Les avantages : 

- Bonne connaissance du marché et du produit

- Bonne communication

- Rapidité de distribution

- Marge plus importante

 

Les inconvénients :

- Besoins financiers importants

- Coûts logistiques élevés

 

LES DIFFERENTS INTERMEDIAIRES

 

  • Le producteur

 

Il fabrique ou récolte les produits et les achemine soit vers une coopérative ou un grossiste soit vers un supermarché ou encore soit vers le client final dans le cas de circuit court.

 

 

  • La coopérative ou le grossiste

 

Ils collectent les produits par les producteurs, les réceptionnent, le trient, les calibrent, les mettent en caisse et en palettes et expédient.

 

 

  • Le transporteur

 

Intermédiaire de la chaine logistique, sa fonction est de transporter.

 

 

  • Le détaillant

 

Avant dernier maillon dans la distribution d’un produit, il présente au consommateur les produits dont il assure la vente et l’après-vente. Il peut être un petit détaillant ou bien un super ou hypermarché.

 

 

  • Le consommateur final

 

C’est le dernier maillon de la chaîne, il achète pour sa consommation personnelle.

 

LE COMMERCE EQUITABLE

Le commerce équitable est un partenariat entre une organisation de producteurs au sud (par exemple en Afrique) ou de pays émergents (comme le Brésil, l’Inde ou la Chine) et un importateur au nord (en Europe ou aux Etats-Unis). Le commerce équitable permet aux petits producteurs de ces pays d’avoir des revenus garantis leur permettant de vivre dignement, et de bénéficier d’aides techniques et financières

Souvent il s’agit de produits biologiques ou en tout cas de qualité. Ils sont divers :

- des produits alimentaires comme le café, le thé, le cacao, le sucre, les jus de fruits, 

- l’artisanat, le textile et les cosmétiques. 

Ces produits sont vendus soit dans des magasins spécialisés, soit dans les circuits classiques comme les grandes surfaces. 

Les bénéfices réalisés permettent de répondre aux besoins des familles des producteurs mais également à leur communauté, par le financement de projets locaux comme des écoles, des hôpitaux, des centres de santé dans les villages, des programmes d’éducation et d’alphabétisation, du micro-crédit afin d’améliorer les conditions de vie.

Les associations qui le gèrent veillent par ailleurs à ce que les productions soient réalisées en respectant les règles d’hygiène et de sécurité internationales mais aussi les droits de l’Homme et de l’environnement selon les concepts du commerce éthique (pas de travail des enfants par exemple)

Les produits issus du commerce équitable sont souvent un peu plus chers que ceux issus du commerce classique mais c’est le moyen d’être solidaire des petits producteurs

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?