Appliquer l'approche par le risque à un risque spécifique du secteur professionnel : risques mécaniques et électriques - Prévention Santé Environnement - Première PRO

Appliquer l'approche par le risque à un risque spécifique du secteur professionnel : risques mécaniques et électriques - Prévention Santé Environnement - Première PRO

Nous vous invitons à consulter ce cours de Prévention Santé Environnement gratuit pour la 1ère PRO, rédigé par notre professeur, sur le chapitre "Appliquer l'approche par le risque à un risque spécifique du secteur professionnel". Ici, vous étudierez les risques électriques et mécaniques.

Vous verrez tout d'abord la définition d'un risque mécanique, d'un risque électrique, ainsi que la mise à terre. Pour chacun de ces risques, vous aborderez les dommages résultant de ce risque ainsi que les éléments du schéma de principe d'apparition du dommage.

Consultez aussi les cours PSE :
Appliquer l'approche par le risque à un risque lié à l'ambiance lumineuse
Appliquer l'approche par le risque à un risque lié à l'ambiance thermique
Appliquer l'approche par le risque à un risque biologique

Téléchargez gratuitement ce cours de PSE ci-dessous sur l'approche par le risque pour un risque mécanique et électrique !

Appliquer l'approche par le risque à un risque spécifique du secteur professionnel : risques mécaniques et électriques - Prévention Santé Environnement - Première PRO

Le contenu du document

 

CE QU’IL FAUT SAVOIR

Risque mécanique : ensemble des facteurs physiques qui peuvent être à l’origine d’une blessure par l’action mécanique d’éléments de machines, d’outils, de pièces ou de matériaux solides ou de fluides projetés.

Risque électrique : le danger responsable du risque électrique est le courant électrique.

Mise à la terre : c’est l’installation d’une prise de terre destinée à établir un contact permanent entre la masse terrestre et la masse métallique d’un outil, d’un appareil ou d’une installation électrique. 

 

IDENTIFIER LES SITUATIONS A RISQUE ET LA CONDUITE A TENIR

Nous allons analyser un certain nombre de risques. Chaque secteur professionnel a ses risques propres et donc applique ses mesures de prévention spécifiques.

 

LE RISQUE MECANIQUE

  • Définition du risque mécanique

C’est l’ensemble des facteurs physiques qui peuvent être à l’origine d’une blessure par l’action mécanique d’éléments de machines (tranchants par exemple), d’outils, de pièces ou de matériaux solides ou de fluides projetés.

 

  • Les dommages résultant du risque mécanique

On trouve différents degrés de gravité dans les accidents du travail provoqués par des machines ou des équipements de travail ; cela peut aller de la simple écorchure ou plaie bénigne à des lésions gravissimes telles que des coupures ou plaies profondes, des fractures, un sectionnement de membre voire un écrasement …). 

Des projections de pièces peuvent aussi être à l’origine de contusion ou même de brûlures.

Certaines machines peuvent provoquer des vibrations qui peuvent être à l’origine de maladies professionnelles : 

« Tableau 69 : affections provoquées par les vibrations et chocs transmis par certaines machines-outils, outils et objets et par les chocs itératifs du talon de la main sur des éléments fixes ».

 

  • Les éléments du schéma de principe d’apparition du dommage 

Danger : énergie cinétique des machines, des outils…

Situation dangereuse : travailler avec ou sur une machine fixe ou mobile, travailler avec un outil…

Evénement dangereux : défaillance humaine ou technique lors de l’utilisation d’une machine ou d’un outil.

Dommages : coupure, contusion, fracture, écrasement, amputation, décès

 

  • Les mesures de prévention contre le risque mécanique

Niveau 1 : Prévention Intrinsèque : remplacement par des machines ou des outils moins dangereux.

Niveau 2 : Protections collective et individuelle

Protection collective :

- protecteurs sur les machines

- boutons d’arrêt d’urgence

- dispositifs de détection des personnes

 

Protection individuelle : une tenue de travail adaptée comprenant des chaussures de sécurité, des casques, des gants, des lunettes…

 

Niveau 3 : Formation et information

Proposer des stages de formation aux opérateurs, définir des fiches de postes, mettre des affiches…

 

LE RISQUE ELECTRIQUE 

  • Définition du risque électrique

Le danger responsable du risque électrique est le courant électrique. Il peut causer des dommages plus ou plus importants s’il traverse le corps humain. Il faut savoir qu’il y a 10 fois plus d’accidents mortels dans les métiers liés à l’électricité. 80% des accidents se produisent en basse tension et dans les secteurs du bâtiment et de l’industrie. Pour rappel la basse tension commence à 50 Volts et se termine à 1000 Volts (en alternatif).

On distingue un contact direct d’un contact indirect :

Contact direct : c’est un contact avec une pièce habituellement sous tension

Contact indirect : c’est un contact avec une pièce mise accidentellement sous tension par défaut d’isolement

 

Effets du courant électrique alternatif en fonction de son intensité sur l'organisme humain

0-,5 mA Perception cutanée
5 mA Secousse électrique
10 mA Contracture entraînant une incapacité à lâcher prise
25 mA Tétanisation des muscles respiratoires (asphyxie au-delà de 3min)
40 mA Pendant 5 secondes : fibrilation ventriculaire
50 mA Pendant 1 seconde : fibrilation ventriculaire
2 000 mA Inhibition des centres nerveux

Source : http://www.inrs.fr/

 

  • Les dommages résultant du risque électrique

Le passage du courant électrique à travers le corps est appelé électrisation.

Il a des effets plus ou moins graves selon l’intensité du courant, le temps de passage et le trajet dans le corps.

L’électrisation peut provoquer les effets suivants :

- choc au toucher, picotements,

- des brûlures internes ou externes,

- des contusions, des plaies,

- une contraction des muscles (appelée tétanisation),

- des problèmes au niveau du cœur, soit une fibrillation cardiaque c’est-à-dire des contractions désordonnées, qui ont en fait le même effet qu’un arrêt du cœur, soit carrément un arrêt du cœur,

- une paralysie des muscles qui assurent la respiration,

- des complications diverses comme des troubles de la conscience, des crises convulsives, des accidents rénaux

- une électrocution, c’est-à-dire la mort par électrisation.

 

  • Les éléments du schéma de principe d’apparition du dommage 

Danger : électricité

Situation dangereuse : travailler avec du matériel électrique ou sur des installations électriques…et plus précisément :

- débrancher un appareil électrique avec les mains mouillées

- nettoyer un appareil électrique non débranché

- raccorder un appareillage électrique sans avoir coupé la tension au préalable

- débrancher une rallonge électrique en tirant sur le câble plutôt que sur la fiche ou utiliser une rallonge dont l’isolant est usé

- élaguer des arbres près d’une ligne électrique sans prendre des précautions

- utiliser un outillage non isolé

 

Evénement dangereux : contact avec l’énergie électrique.

Dommages : électrisation, électrocution.

 

  • Les mesures de prévention contre le risque électrique

Niveau 1 : Prévention Intrinsèque : liaison équipotentielle…

Mise à la terre et disjoncteur différentiel : lorsqu’un fil sous tension est dénudé et vient toucher la partie métallique d’un appareil, il se produit un défaut d’isolement de cet équipement électrique. A ce moment précis, si une personne est en contact avec l’appareil, on a un risque d’électrisation voire d’électrocution. C’est pour cela que des réglementations imposent la mise à la terre des installations. L’installation d’une prise de terre permet d’établir un contact permanent entre la masse terrestre et la masse métallique d’un outil, d’un appareil ou d’une installation électrique. Couplée à un disjoncteur différentiel, cette connexion évacue dans le sol les fuites accidentelles de courant et coupe le secteur en cas de problème.

 

Prenons l’exemple d’une machine à laver qui est installée dans une buanderie au sol carrelé et qui n’est pas branchée sur une prise de terre. Si le câble d’alimentation de la machine vient à être dénudé et que les fils électriques sont en contact avec la machine, il y a un réel danger. Si en effet vous touchez la machine, comme vous êtes sur un sol conducteur, vous serez traversé par le courant électrique et victime d’une électrocution.

Il faut donc mettre à la terre tout ce qui risque d’être en contact avec le courant : cuisinière, chauffe-eau, machine à laver, réfrigérateur, lampadaire…

 

Liaison équipotentielle : on installe, au moyen d’ un ou plusieurs fils électriques en cuivre ou en aluminium, une protection qui va garantir l’absence de potentiel électrique entre différents éléments conducteurs d’électricité, comme par exemple un sol humide ou une charpente métallique.

 

Niveau 2 : Protections collective et individuelle

Protection collective :

- respect des normes techniques réglementaires

- isolation des câbles en fonction des risques des locaux

- mise en place d’interventions, soit par des personnes habilitées dans l’entreprise ou soit par des entreprises extérieures

- les armoires électriques devront être fermées à clef

- mise à disposition de défibrillateurs destinés à relancer l’activité du cœur 

 

Protection individuelle :

- les personnes dont le poste est concerné devront être titulaires de l’Habilitation Electrique

- elles devront être équipées d’EPI adaptés

 

Niveau 3 : Formation et information

Les locaux à risque devront être signalés, ainsi que les appareils concernés et les circuits. Et les professionnels devront être formés à l’Habilitation Electrique.

 

L’Habilitation Electrique : c’est la reconnaissance, par son employeur, de la capacité d'une personne à accomplir en toute sécurité les tâches fixées. L'habilitation n'est pas directement liée à la classification professionnelle. Elle est matérialisée par un document établi par l'employeur et signée par l'employeur et par l'habilité (titre d'habilitation).

 

La codification de l'habilitation est la suivante :

 

La première lettre majuscule indique le domaine de tension des ouvrages sur lequel le titulaire peut travailler ou intervenir :

B : ouvrages du domaine

BT : Basse Tension

TBT : Très Basse

 

Elle est suivie d’un second caractère, un indice numérique :

O : travaux d'ordre non électriques et/ou des manœuvres permises

1 : travaux d'ordre électrique et/ou des manœuvres

2 : chargé de travaux d'ordre électrique quel que soit le nombre d'exécutants placés sous ses ordres

C : chargé de consignation

R : chargé d’interventions générales (uniquement en BT)

S : chargé d’interventions élémentaires (uniquement en BT)

P : opérations sur installations photovoltaïques

E : opérations spécifiques : essais, vérifications, mesurage, manœuvre

 

Et elle est complétée par un second indice qui précise la nature des opérations que le titulaire peut réaliser :

V : travail au voisinage de pièces nues sous tension

T : travail sous tension (TST)

N : travaux de nettoyage sous tension (NST)

X : opérations spéciales définies par une instruction de sécurité

 

Une même personne peut cumuler des habilitations  de symboles différents.

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?