L'idée d'Europe au XXème siècle - Histoire Géographie - Terminale PRO

L'idée d'Europe au XXème siècle - Histoire Géographie - Terminale PRO

Ce cours d'Histoire Géographie niveau Terminale PRO a été rédigé par notre professeur. Il porte sur le chapitre intitulé "L'idée d'Europe au XXème siècle".

La première partie de ce cours porte que quelques éléments à connaître absolument : dates clés, définitions de la construction européenne, de la disparition des blocs, du fédéralisme, de la souveraineté nationale et de la supranationalité, mais aussi deux biographies à connaître : Aristide Briand et Robert Schuman. Vous étudierez ensuite l'action des "pères fondateurs", avant de vous intéresser à la naissance de la CEE en 1957 grâce au Traité de Rome. Enfin, vous aborderez le devenir de l'Europe.

Téléchargez gratuitement ce cours d'Histoire Géographie ci-dessous sur l'idée d'Europe au XXème siècle !

Document rédigé par un prof L'idée d'Europe au XXème siècle - Histoire Géographie - Terminale PRO
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

4 Avis > Donne ton avis

6595 téléchargements

Le contenu du document


CE QU’IL FAUT SAVOIR

DATES

1930 : mémorandum d’Aristide Briand

1951 : traité de Paris créant la CECA (Communauté européenne du charbon et de l’acier).

1957 : traité de Rome créant la CEE (Communauté européenne économique). Pays fondateurs : France, RFA (République fédérale d’Allemagne), Italie, Belgique, Luxembourg, Pays-Bas.

1973 : le Royaume Uni, l’Irlande et le Danemark entrent dans la CEE.

1981 : entrée de la Grèce.

1986 : le Portugal et l’Espagne intègrent la CEE.

1992 : traité de Maastricht.

1995 : l’Autriche, la Suède et la Finlande entrent dans l’UE.

2002 : mise en circulation de la monnaie unique, l’Euro, dans douze pays de l’Union européenne.

2004 : dix nouveaux États intègrent l’Union européenne : Chypre, la République tchèque, l’Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République slovaque et la Slovénie.

2005 : refus du projet de Constitution européenne lors de référendum en France et aux Pays-Bas.

2007 : traité constitutionnel de Lisbonne. La Bulgarie et la Roumanie rentrent dans l’Union européenne. 

2013 : entrée de la Croatie dans l’Union européenne.

DEFINITIONS

Construction européenne : processus engagé par la création en 1949 du Conseil de l’Europe qui a mené au fur et à mesure à la création de l’Union européenne.

Disparition des blocs : disparition du monde bipolaire (affrontement entre l’URSS et les États-Unis) après la chute du mur de Berlin en 1989 et la réunification allemande.

Fédéralisme : courant de pensée européen défendant l’existence d’une institution supranationale, indépendante des États pouvant leur imposer ses décisions.

Souveraineté nationale : principe selon lequel un État n’est pas soumis à un autre et qu’il est indépendant.

Supranationalité : principe consistant à donner des pouvoirs à une instance communautaire placée au-dessus de la souveraineté nationale, en particulier dans le domaine politique. Cela affirme la primauté du droit communautaire, en particulier au sein de l’Union européenne.

BIOGRAPHIES A CONNAITRE

Aristide Briand : homme politique français qui reçoit le prix Nobel de la Paix en 1926 avec Gustav Stresemann suite à son action pour la réconciliation franco-allemande favorisée en 1925 par la signature des accords de Locarno.

Robert Schuman : ministre des affaires étrangères françaises après la seconde Guerre mondiale, il est l’un des pères de la construction européenne.

DEVELOPPEMENTS OU QUESTIONS POSSIBLES A L’EXAMEN

  • Expliquer pourquoi l’Allemagne et la France sont souvent présentées comme les deux pays moteurs de la construction européenne.
  • Répondre à des questions sur des textes incontournables du sujet d’étude : déclaration de Schuman le 9 mai 1950.

 

SITUATIONS A CONNAITRE (AU MOINS L’UNE D’ELLES)

  • Le plan Schuman
  • Kohl – Mitterrand et l’Europe

 


L’ACTION DES « PERES FONDATEURS »

Suite au traumatisme important des deux conflits mondiaux, une Europe unie apparait comme la garantie de la paix. Le projet de la CEE naît à partir de deux idées fondamentales : réconciliation franco-allemande et reconstruction économique. Les Français Jean Monnet et Robert Schuman proposent une coopération économique entre la France et l’Allemagne, à partir d’une méthode réaliste en commençant par une unification économique avec des institutions et des règles communes.

L’idée aboutit, en avril 1951, la création de la CECA : suppression des droits de douane sur les échanges de charbon et d’acier entre la France, la RFA, l’Italie, la Belgique, les Pays-Bas et le Luxembourg. Les Nations abandonnent une partie de leur souveraineté nationale au profit d’une organisation supranationale espérant créer des liens de dépendances rendant impossible le retour de la guerre.

Par contre, en 1954, le projet de coopération militaire échoue suite au refus de la France, qui souhaite rester indépendante militairement et qui craint de perdre sa souveraineté nationale. Les pères de l’Europe décident alors de se limiter au domaine économique. 


LE TRAITE DE ROME DE 1957, NAISSANCE DE LA CEE

Le succès de la CECA conduit à la signature, le 25 mars 1957, du traité de Rome, dont l’objectif principal est la création d’un Marché Commun. Celui-ci prévoit la libre circulation des marchandises (avec la suppression progressive des droits de douane), la libre circulation des capitaux, et la libre circulation des hommes avec la possibilité de travailler ou d’étudier dans le pays de son choix. 


LE DEVENIR DE L’EUROPE

Deux thèmes dans la construction européenne ont toujours été opposés : élargissement et approfondissement. Les pays, comme le Royaume-Uni, souhaitant l’élargissement préfèrent une Europe incluant de nombreux pays dans un grand marché commun. En règle générale, ils ne souhaitent pas une véritable union politique, militaire ou même sociale. D’autres pays réclament l’approfondissement de l’Europe qui doit d’abord se doter de vrais mécanismes de décision viables avec le nombre croissant de pays, chercher une Union politique et une position commune sur le plan de la politique extérieure pour peser diplomatiquement sur la scène internationale. 

L’élargissement de 2004 s’est fait sans véritable approfondissement. Le Traité constitutionnel devait permettre un approfondissement. Il s’agissait de pouvoir fonctionner à 25 pays puis à 27 sans que les avis divers entre les pays entraînent un blocage. Ce processus a été bloqué lors des référendums de 2005. Les perspectives se sont améliorées en 2007 avec le traité de Lisbonne qui a permis de définir les objectifs et les valeurs de l’Union européenne : paix, démocratie, respect des droits de l’homme, justice, État de droit et développement durable.

Par ailleurs, certains, les eurosceptiques, reprochent à l’Europe de vouloir se substituer aux États, d’être trop éloignée des préoccupations des citoyens. De plus, la crise de la dette souveraine en 2011 des pays tels que la Grèce, l’Irlande, l’Italie, le Portugal et l’Espagne amène aussi de nouvelles réflexions sur le devenir de la zone euro.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

9782
5 5 0
20/20

je suis très satisfaite, j'ai bien fait de m'inscrire sur ce site !

par - le 07/12/2016
LoricBRT
5 5 0
20/20

Mieux que le cours de ma prof ! excellent :) Je recommande

par - le 14/06/2016
matlo51600
5 5 0
20/20

Très bon cours !!!! ????????? Il est super bien fait ??

par - le 12/06/2016
Plus d'avis (1)

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?