Les transformations de l'espace productif et décisionnel - Histoire Géographie - Terminale PRO

Les transformations de l'espace productif et décisionnel - Histoire Géographie - Terminale PRO

Notre professeur vous propose un cours d'Histoire Géographie niveau Terminale Bac PRO qui porte sur les transformations de l'espace productif et décisionnel.

La première partie de ce cours vous donne des éléments importants à retenir pour ce chapitre : chiffres clés, définitions d'un espace productif et d'un espace décisionnel, ainsi que quelques questions sur lesquelles vous pourrez tomber à l'examen. Vous aborderez ensuite la nouvelle organisation des espaces agricoles, puis vous vous pencherez sur les mutations de l'espace industriel. Enfin, vous étudierez la tertiarisation de l'esâce productif français.

Téléchargez gratuitement ce cours d'Histoire Géographie pour Terminale PRO ci-dessous sur les transformations de l'espace productif et décisionnel !

Document rédigé par un prof Les transformations de l'espace productif et décisionnel - Histoire Géographie - Terminale PRO
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

1 Avis > Donne ton avis

5161 téléchargements

Le contenu du document


CE QU’IL FAUT SAVOIR

QUELQUES CHIFFRES

1ère puissance agricole européenne

4ème exportateur mondial de produits agricoles

2ème puissance industrielle européenne

6ème puissance économique mondiale

83 millions de visiteurs touristiques en 2012 

1ère destination touristique mondiale

DEFINITIONS

Espace productif : espace aménagé pour développer des activités économiques en obéissant aux enjeux de la mondialisation.

Espace décisionnel : espace aménagé pour accueillir des fonctions de commandements, les quartiers d’affaires comme la Défense à Paris qui regroupent les pôles décisionnels des grandes entreprises nationales et internationales. 

DEVELOPPEMENTS OU QUESTIONS POSSIBLES A L’EXAMEN

  • expliquer pourquoi les métropoles sont des centres décisionnels ;
  • présenter un exemple de reconversion industrielle (connaitre le cas de la région lilloise) ;
  • définir la littoralisation des activités économiques et des hommes ;
  • répondre à des questions liées à des documents présentant les transformations d’un espace.

 

SITUATIONS A CONNAITRE (AU MOINS L’UNE D’ELLES)

  • L’espace productif d’une métropole
  • L’espace productif dans lequel est situé l’établissement

 


VERS UNE NOUVELLE ORGANISATION DES ESPACES AGRICOLES

Principale activité économique française durant des siècles, en 2008, l’agriculture n’emploie plus que 1,8 % (selon l’INSEE) de la population active. Cependant, elle n’a jamais autant produit. En effet, un agriculteur français nourrit 66 personnes, performance qui s’explique par « la révolution agricole » engagée après la seconde Guerre mondiale. En effet, à partir des années 1950, l’agriculture française s’est modernisée : machinisme, améliorations génétiques des productions animales, emploi massif d’engrais en matière d’intrants (pesticides, engrais). En parallèle, l’espace agricole français s’est spécialisé :

  • cultures céréalières dans le bassin parisien, la Picardie et la Champagne ;
  • élevage dans l’Ouest de la France ;
  • cultures maraîchères sur le littoral méditerranéen ;
  • viticulture dans les vallées du Rhône et de la Loire, en Alsace, en Champagne.

 


Par ailleurs, depuis quelques années, une agriculture raisonnée se développe en limitant l’emploi de produits nocifs à l’environnement. De même, les régions les moins rentables se reconvertissent vers le tourisme vert. Néanmoins, l’espace rural n’est pas seulement dédié à l’agriculture : l’activité industrielle grignote de plus en plus l’espace dédié à l’agriculture. Cependant, la France dispose, de la plus vaste surface agricole utilisée (SAU) des pays de l’Union européenne.


LES MUTATIONS DE L’ESPACE INDUSTRIEL

La répartition des établissements industriels sur le territoire français s’explique par l’évolution des facteurs de localisation. Certains, anciens, sont des héritages du XIXème siècle encore présents dans leurs grandes lignes, au début des années 1960. D’autres plus récents proviennent soit de la période de grande croissance des années 1960-1973, soit de la crise contemporaine.

Les facteurs anciens de localisation peuvent être les suivants : 

  • les ressources locales : le charbon a attiré la sidérurgie dans le Nord - Pas de Calais ;
  • la situation géographique : les sites portuaires comme l’estuaire de la Loire, des grands carrefours dynamiques la région lyonnaise ;
  • les grands foyers urbains qui procurent de la main-d’œuvre et des débouchés pour les productions ;
  • les facteurs historiques ont pu favoriser certaines localisations avec l’intervention de l’État ;
  • le hasard comme pour Michelin dont la famille était originaire de Clermont Ferrand.

 


À partir des années 1960, de nouveaux facteurs de localisation s’ajoutent :

  • l’accessibilité des espaces industriels :
  • la politique d’aménagement du territoire ;
  • la désindustrialisation et la reconversion des anciennes régions industrielles, comme le Nord de la France.

 

Pour répondre à la mondialisation et à la recherche de compétitivité, les technopôles se sont multipliés : ces pôles sont liés à la présence d’université et de centres de recherche, à la périphérie des grandes villes (Nice, Montpellier…), associant des activités de recherche, des activités de production et des activités « tertiaires ». En effet, les politiques industrielles cherchent à créer ou à renforcer des pôles de compétitivité qui combinent, sur un territoire donné, d’entreprises, de centres de formation et d’unités de recherche engagés dans une démarche partenariale destinée à dégager des synergies autour de projets communs au caractère innovant et disposant de la masse critique nécessaire pour une visibilité internationale.


LA TERTIARISATION DE L’ESPACE PRODUCTIF FRANÇAIS

Le secteur tertiaire occupe 77 % de la population active française et représente les trois quarts du PIB français. Ce secteur est donc créateur d’emploi. Cependant, les activités tertiaires sont inégalement réparties sur le territoire français. En effet, le développement du secteur tertiaire est lié à l’urbanisation du territoire et à l’échelle de l’agglomération, les services se concentrent surtout dans le centre-ville.

Paris domine dans l’organisation des espaces tertiaires : la capitale est le siège des grandes entreprises, des universités et grandes écoles, des centres de recherche, du quartier de la Défense. De même, à Lyon avec la Part-Dieu et à Lille avec Euralille, il est manifeste que les quartiers d’affaires concentrent les sièges sociaux et les locaux des grandes administrations. A contrario, les zones rurales sont peu pourvues de services de proximité tels que les commerces (boulangeries, épiceries…), les écoles.

Enfin,  le secteur touristique est principalement présent dans quatre types d’espaces :

  • les villes avec un patrimoine culturel et historique ;
  • les stations balnéaires ;
  • les stations de ski ;
  • les campagnes développant le tourisme vert.

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

vincent03
5 5 0
20/20

Très bon cours à la fois complet et simple facilitant l'apprentissage de la séquence.

par - le 19/05/2017

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?