Droits de l'Homme et Action Internationale - Enseignement Moral et Civique - Terminale PRO

Droits de l'Homme et Action Internationale - Enseignement Moral et Civique - Terminale PRO

Nous mettons à votre disposition ce cours d'Enseignement Moral et Civique (EMC), rédigé par notre professeur, qui traite du chapitre intitulé "Droits de l'Homme et Action Internationale".

Dans la première partie de cette leçon d'EMC, vous étudierez les notions importantes à retenir dans ce chapitre : dates clés, définitions de l'ingérence humanitaire, de l'ONU (Organisation des Nations Unies) et des tribunaux internationaux. La seconde partie est consacrée au rôle des organisations non gouvernementales (ONG), puis vous vous intéresserez à l'ONU, sa création, son rôle...

Téléchargez gratuitement ce cours d'Education Morale et Civique niveau Bac PRO ci-dessous sur les droits de l'Homme et l'action internationale !

Droits de l'Homme et Action Internationale - Enseignement Moral et Civique - Terminale PRO

Le contenu du document


CE QU’IL FAUT SAVOIR

QUELQUES DATES

1948 : Déclaration Universelle des Droits de l’Homme

1964-70 : Guerre du Biafra (Nigéria) : naissance de l’idée d’ingérence humanitaire.

1971 : Création de MSF (Médecins sans frontière) dont l’un des cofondateurs est Bernard Kouchner. C’est une ONG.

1987 : Bernard Kouchner et Mario Bettati promeuvent le « devoir d’ingérence ».

Avril 1994 : Génocide des Tutsis par les Hutus au Rwanda malgré la présence de l’ONU.

2011 : Intervention militaire sous mandat de l’ONU en Libye pour protéger les civils.

DEFINITIONS

Ingérence humanitaire : c’est l’intervention, sans y être invité, dans des affaires qui relèvent de la compétence nationale d’un État en cas de violations des droits de l’Homme ou de mise en danger des civils.

ONU (Organisation des nations unies) : elle est créée en 1945 et elle a pour mission de maintenir la paix et la sécurité internationale, de promouvoir le progrès social, de faire respecter les droits de l’Homme et de favoriser de meilleures conditions de vie.

Tribunaux internationaux : ce sont des juridictions instituées par le Conseil de sécurité de l’ONU pour juger les personnes coupables de violations graves du droit international et de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Exemple : Radovan Karadžić, criminel de guerre serbe pour le génocide des musulmans de Bosnie durant les guerres de Yougoslavie dans les années 1990.

DEVELOPPEMENTS OU QUESTIONS POSSIBLES A L’EXAMEN

Il est important de noter que seul le thème obligatoire est traité à l’examen. Donc, il n’est pas possible de faire l’impasse dans vos révisions.

  • Expliquer le rôle du Conseil de sécurité ;
  • Savoir dans quel contexte l’ONU a été créée ;
  • Présenter l’ONU ;
  • Connaitre les principales missions de l’ONU et ses limites ;
  • Être capable d’expliquer ce qu’est la Déclaration universelle des droits de l’Homme ;
  • Savoir comment l’ONU défend les droits de l’Homme ;
  • Définir une ONG.

 

SITUATIONS A CONNAITRE (AU MOINS L’UNE D’ELLES)

  • L’ingérence humanitaire
  • Le rôle des organisations non gouvernementales (ONG).

 


LE ROLE DES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES (ONG)

Les ONG sont reconnues par l’ONU depuis 1945. Elles sont aussi des interlocuteurs importants des institutions mondiales (FMI, ONU…) et des gouvernements.

Elles interviennent dans de nombreux domaines : environnement (WWF), aide au développement, action humanitaire (MSF), défense des droits de l’Homme (Amnesty International), éducation, santé (Croix-Rouge)…

Enfin, l’action des ONG est aussi le fait d’échecs, de projets à réorienter en fonction de la réalité du terrain, des rapports complexes entre elles et les bénéficiaires de l’aide.


L’ONU

Suite à l’échec de la SDN (Société des Nations) créée lors du traité de Versailles en 1919 après la première guerre mondiale, l’ONU voit le jour en 1945 lors de la conférence de San Francisco. Son action est relayée par des institutions spécialisées qui dépendent d’elle :

  • Organisation mondiale de la santé (OMS) ;
  • Unicef pour les enfants...

 

Elle dispose de moyens d’interventions lorsqu’il y a atteinte à la paix et à la sécurité internationale : les casques bleus. Lors de violations des droits de l’Homme, elle a comme moyens d’action la cour pénale internationale et les tribunaux internationaux. L’organe décisionnaire est le Conseil de sécurité (cinq membres permanents – Chine, France, Russie, États-Unis, Royaume-Uni - et dix non permanents) : il décide de l’envoi des casques bleus. L’Assemblée générale avec ses 193 pays membres recommande et vote les résolutions (décisions). 

Enfin, l’ONU fait l’objet de débats avec son absence de réaction dans certains conflits (conflit israélo-palestinien et impuissance en Syrie) et ses échecs (génocide au Rwanda en 1994). De plus, en 2003, l’action des États-Unis pour déclarer la guerre à l’Irak sans l’accord de l’ONU a remis en question l’utilité de cette institution.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?