Parcours de personnages - Français - Seconde Pro

Parcours de personnages - Français - Seconde Pro

Nous vous proposons un cours de français niveau Seconde Professionnelle, rédigé par notre professeur, sur le chapitre "Parcours de personnages".

La notion de "personnage" est assez vaste. Sa construction est complexe selon qu'il se définit en héros, antihéros, ou encore personnage secondaire. L'évolution des courants littéraires n'a fait que renforcer cette analyse. Ainsi, ce cours de français répondra aux questions suivantes : Les héros littéraires d'hier sont-ils les héros d'aujourd'hui ? En quoi l'histoire du personnage étudié, ses aventures, son évolution, aident-elles le lecteur à se construire ? Les valeurs qu'incarne le personnage étudié sont-elles celles de l'auteur, celles d'une époque ?

Téléchargez gratuitement ce cours de français ci-dessous sur le chapitre intitulé "Parcours de personnages" !

Parcours de personnages - Français - Seconde Pro

Le contenu du document


LES QUESTIONS A SE POSER...

Trois axes se dégagent du thème ''Parcours de personnages''.


Les héros littéraires d'hier sont-ils les héros d'aujourd'hui ?

Que l'on parle de l'époque romantique ou de l'époque réaliste, beaucoup de personnages principaux sont presque devenus des icônes, en raison des caractéristiques physiques et/ou psychologiques que les auteurs leur ont attribuées.

Chaque époque se reconnaît en une figure héroïque et, même si les héros d'hier ne sont pas ceux d'aujourd'hui, ils sont semblables en bien des points.


En quoi l'histoire du personnage étudié, ses aventures, sont évolution, aident-elles le lecteur à se construire ?

Roman, théâtre, peinture... spectateur ou lecteur, chaque art fait appel à la sensibilité de chacun.

On vit des aventures, on fait des expériences, on voyage, on explore sans aucun risque, à travers un héros inventé de toutes pièces, mais en qui, par exemple, le lecteur peut s'identifier.


Les valeurs qu'incarne le personnage étudié sont-elles celles de l'auteur, celles d'une époque ?

Personnage irréel, être de papier, le héros exprime ce que veut l'auteur et surtout ce qu'il pense. Il est alors possible de se faire une idée précise du contexte et des mœurs d'une époque.

Bouleversements commerciaux, sociaux, politiques, évolution des mentalités, on en sait autant sur le héros que sur l'auteur lui-même.


QUELQUES DEFINITIONS...

Voici des notions incontournables que l'on retrouve dans une œuvre, quelle que soit sa forme.


Personnage

Être réel ou imaginaire qui figure dans une œuvre d'art. Mot qui vient du terme ''personne'', du latin persona, qui signifie ''masque''.

De façon générale, la personne diffère du personnage car ce dernier n'est pas réel, mais sort de l'imagination d'un auteur, notamment en littérature.


Héros/héroïne

Personnage principal, présenté au début d'une œuvre, et qui poursuit une quête.


La quête

Mission que poursuit le personnage principal, au fil de l'histoire, pour combler un manque (amour, fortune...).


Antihéros

Personnage central d'une œuvre de fiction qui ne présente pas du tout les caractéristiques du héros traditionnel.


Fiction

C'est la création de l'imagination, tout ce qui tient de l'imaginaire et de l'irréel.


Adjuvants

Au cours de sa mission, le héros est soutenu par des personnages secondaires qu'on nomme ''adjuvants''. C'est une aide pour le personnage principal et peut être une personne, un objet ou un sentiment.


Opposants

Ce sont les obstacles que le héros va rencontrer au cours de sa quête pour qu'il échoue. Les opposants peuvent être des personnes, objets ou sentiments.


ROMANTISME, REALISME ET NATURALISME

Trois courants forts se succèdent pour détailler les personnages et le milieu dans lequel ils évoluent. Chacun à leur façon, ils révolutionnent l'art sous toutes ses formes.


Le romantisme

C'est un mouvement littéraire et culturel qui apparaît au XIXème siècle et qui fait suite aux bains de sang de la Révolution de 1789.

Il privilégie une libération de l'imagination, un retour à des valeurs plus individualistes et des thèmes comme l'amour et la nature.

Le romantisme (1820-1850) refuse la dominance de la raison. L'Homme n'est qu'émotion, imagination et sensibilité, un rêveur en marge de la société.

Le romantisme atteint son apogée des années 1820 à 1840.


Le réalisme

Mouvement artistique et littéraire, le réalisme apparaît en France vers 1830. Il se caractérise par le réel : représenter la réalité le plus fidèlement possible (quotidien, banalités de la vie, personnages aussi vraisemblables que possible). Le réalisme dénonce les mœurs d'une époque, décrit des thèmes d'actualité comme le travail, les relations conjugales, les conflits sociaux ou encore la prostitution.

L'auteur s'attache à décrire toutes les réalités : paysages, personnages, actions, lieux, etc.

Les fonctions de la description sont : raconter une histoire, informer, le lecteur, expliquer l'histoire, décrire dans le détail afin d'obtenir un effet des plus réalistes.

La description renforce l'impression de réel et aide le lecteur à s'immerger totalement dans le récit, c'est pourquoi l'auteur met un point d'honneur à décrire les lieux et les personnages, mais aussi des éléments insignifiants.

Le récit, bien que romancé, s'inspire de la vie quotidienne et parfois de faits divers. Il vise également les mœurs d'une époque afin de dévoiler les défauts et les vices de l'être humain.


Le naturalisme

Sorte de prolongement du réalisme, le naturalisme s'attache à décrire une réalité sans artifices. Il se distingue cependant par une analyse plus scientifique. Il apparaît à la fin du XIXème siècle où la science, notamment, la médecine, est au cœur des débats. L'auteur tient alors, lui aussi, suite à de nombreuses recherches et à de la documentation, à coucher sur le papier des hypothèses, et autres analyses scientifiques qui se vérifient de façon empirique (par l'expérience). La précision et le détail sont les maîtres mots du naturalisme.


Une simple observation du réel ne suffit plus aux naturalistes. 

Ils sont à la recherche de descriptions encore plus précises et détaillées.

Le naturalisme se reconnaît par l'omniprésence des descriptions plus que complètes.

Le lecteur devient acteur du roman ou de la nouvelle qu'il lit, avec le discours indirect libre.


Rappel : le discours indirect libre, est l'intermédiaire entre le discours direct et le discours indirect. C'est le mélange des dires du ''personnage'' et du ''narrateur''. C'est un procédé littéraire qui permet d'alléger un texte et de le rendre plus fluide. 


Soucieux, du réel, l'auteur apporte de nombreux détails scientifiques, hypothèses et autres analyses empiriques (vérifiables par l'expérience).

À l'image de la société, les thèmes abordés sont la modernité, mais aussi – paradoxalement – la pauvreté, la maladie et la prostitution.


DES EXEMPLES...

Pour illustrer le personnage, ainsi que les courants littéraires, il est nécessaire de connaître quelques œuvres.

Gustave Flaubert (1821 – 1880) – Madame Bovary (1857) ; littérature.

Alfred de Musset (1810 – 1857) – Lorenzaccio (1834) ; littérature.

Victor Hugo (1802 – 1885) – Les Misérables (1862) ; littérature.

Diane Kurys (1948) – Les Enfants du siècle (1999) ; film.

Jean Delannoy (1908 – 2008) – La Princesse de Clèves (1961) ; film.

Jules Verne (1828 – 1905) – Michel Strogoff (1876) ; littérature.

Jean Anouilh (1910 – 1987) – Antigone (1944) ; théâtre.

James Joyce (1882 – 1941) – Ulysse (1922) ; littérature.

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?