Le discours rapporté - Français - Terminale Pro

Le discours rapporté - Français - Terminale Pro

digischool Bac Pro vous met à disposition ce cours sur le discours rapporté bac professionnel terminale en français.

Dans celui-ci, vous allez découvrir ce qu'est le discours rapporté direct et indirect ainsi qu'indirect libre avec leurs objectifs et leurs constructions.

Téléchargez gratuitement cette leçon de terminale pro français sur le discours rapporté !

Le discours rapporté - Français - Terminale Pro

Le contenu du document

 

Au sein d'un récit, le discours rapporté permet au narrateur de rapporter ses propres paroles ou ses propres pensées mais aussi celles des autres personnages. 

Exemple 1 : À ce moment-là, j'ai pensé qu'il était mort.

Exemple 2 : Puis, il me dit : "Ne reviens jamais ici !"

Ces propos peuvent être rapportés de manière directe ou indirecte. Pour ce faire, il est possible d'utiliser trois types de discours différents :

 

  • Le discours rapporté direct (ou style direct)
  • Le discours rapporté indirect (ou style indirect)
  • Le discours rapporté indirect libre (ou style indirect libre)

 

 

Le discours rapporté direct 

 

Objectif 

L'utilisation du discours rapporté direct permet au narrateur de restituer des paroles ou des pensées de manière fidèle, sans aucune transformation. Elles sont donc retranscrites telles qu'elles ont été prononcées.

Exemple 1 : Pierre constate : "Il est mort".

Exemple 2 : "Je pense que cet homme est coupable", a-t-il ajouté.

En utilisant le discours rapporté direct, le narrateur crée une rupture dans l'énonciation puisqu'il s'interrompt pour laisser la parole à un autre personnage. 

 

Construction 

Le discours rapporté direct repose sur un verbe de parole ou un verbe de pensée qui peut être placé avant, après ou au milieu des paroles rapportées.

 

  • Lorsque le verbe est placé avant, les propos rapportés sont introduits par deux points.

 

Exemple 1 : Il lui demanda : "Quel est votre nom ?"

Exemple 2 : Elle me dit : "Ferme les yeux"

 

  • Lorsque le verbe est placé après, le sujet et le verbe sont souvent inversés.

 

Exemple 1 : "Quel est votre nom ?", lui demanda-t-il.

Exemple 2 : "Ferme les yeux", me dit-elle.

 

  • Lorsque le verbe est placé au milieu (en incise), le sujet et le verbe sont toujours inversés.

 

Exemple 1 : "Madame, demanda-t-il, quel est votre nom ?"

Exemple 2 : "Pierre, me dit-elle, ferme les yeux"

Dans tous les cas, les paroles rapportées au discours direct sont encadrées par des guillemets ou amorcées par un tiret. Ces signes de ponctuation permettent au lecteur de comprendre que le narrateur cède la parole et qu'il y a un changement au niveau du locuteur.

 

Quelques exemples de verbes de parole ou de pensée :

 

  • Dire, déclarer, annoncer, constater, affirmer...
  • S'exclamer, crier, hurler...
  • Songer, penser...
  • Répondre, répliquer, rétorquer...
  • Demander, s'interroger, questionner...
  • Ajouter, compléter, préciser, expliquer...
  • Confirmer, assurer, garantir...
  • Ordonner, exiger, recommander, conseiller...
  • Avouer, admettre, reconnaître...

 

Le discours rapporté indirect

 

Objectif 

Le discours rapporté indirect permet au narrateur de restituer des paroles ou des pensées en les intégrant dans son propre discours. Pour cela, les propos rapportés font souvent l'objet de modifications et ne sont donc pas nécessairement fidèles aux paroles prononcées.

Exemple 1 : Pierre constate qu'il est mort.

Exemple 2 : Il a ajouté qu'il pensait que cet homme était coupable.

En utilisant le discours rapporté indirect, le narrateur ne crée aucune rupture dans l'énonciation puisque les paroles rapportées sont intégrées au récit du narrateur, sans changement de locuteur.

 

Construction 

Le discours rapporté indirect repose sur l'utilisation des mêmes verbes de parole ou de pensée qu'au style direct. En revanche, ceux-ci sont suivis d'une proposition subordonnée conjonctive qui permet d'introduire les propos rapportés. Les différents signes de ponctuation utilisés au discours direct (deux points, guillemets, tirets) ne sont donc pas réutilisés au discours indirect.

Pour passer du discours rapporté direct au discours rapporté indirect, plusieurs éléments de la phrase doivent subir des transformations. Il s'agit notamment :

 

  • Des pronoms personnels

 

Discours direct : Il me dit : "J'aime aller au cinéma".

Discours indirect : Il me dit qu'il aime aller au cinéma.

 

  • Des déterminants possessifs

 

Discours direct : Il me dit : "Je préfère prendre ma voiture".

Discours indirect : Il me dit qu'il préfère prendre sa voiture.

  • Des temps verbaux (si le verbe qui introduit les paroles rapportées est conjugué au passé)

 

Discours direct : Il m'a murmuré : "Cet homme est fou".

Discours indirect : Il m'a murmuré que cet homme était fou.

  • Des adverbes de temps et de lieu (si le contexte est situé dans le passé)

 

Discours direct : Elle m'a dit : "J'ai rendez-vous cette semaine".

Discours indirect : Elle m'a dit qu'elle avait rendez-vous cette semaine-là.

 

Le discours rapporté indirect libre

 

Le discours rapporté indirect libre est un subtil mélange entre le discours rapporté direct et le discours rapporté indirect.

 

Objectif 

 

 Le discours rapporté indirect libre permet au narrateur de restituer des paroles ou des pensées de manière fidèle sans interrompre la continuité du récit. 

Discours direct : La femme de ménage a téléphoné. Elle a dit : "Il faut racheter de la lessive".

Discours indirect : La femme de ménage a téléphoné, elle a dit qu'il fallait racheter de la lessive.

Discours indirect libre : La femme de ménage a téléphoné. Il faut racheter de la lessive.

Discours direct : Marie m'a tout raconté. Elle a dit : "Il est parti violemment sans dire un mot".

Discours indirect : Marie m'a tout raconté. Elle a dit qu'il était parti violemment sans dire un mot.

Discours indirect libre : Marie m'a tout raconté. Il est parti violemment sans dire un mot.

 

Construction 

 

Dans un texte, le discours rapporté indirect libre n'est pas toujours facile à repérer car il ne repose sur aucun signe de ponctuation de type guillemets ou tirets, n'est pas toujours introduit par un verbe de parole ou de pensée et n'est pas non plus construit à partir d'une proposition subordonnée conjonctive. C'est notamment en se concentrant sur le sens du texte qu'il est possible de le repérer.

Le discours indirect libre est particulièrement utilisé dans les œuvres littéraires car sa construction le rend plus léger et plus subtil que les autres types de discours rapportés. 

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?