La modalisation du jugement - Français - Terminale BAC Pro

La modalisation du jugement - Français - Terminale BAC Pro

Venez vous plonger dans cette leçon de terminale bac pro français sur "La modalisation du jugement" dans le chapitre "Identité et diversité".

Cette leçon de BAC Pro niveau terminale français nous explique ce qu'est la modalisation à travers les énoncés subjectifs ou mdalisés ainsi que les énoncés objectifs ou non modalisés. Puis la deuxième partie tourne autour de la question pourquoi modaliser un énoncé tandis que le document se termine sur comment modaliser un énoncé ?

Téléchargez gratuitement ce document Tle pro français sur la modalisation du jugement.

Document rédigé par un prof La modalisation du jugement - Français - Terminale BAC Pro
Télécharger gratuitement

19.00/20

4.6667 5 0

3 Avis > Donne ton avis

3880 téléchargements

Le contenu du document

 

QU’EST-CE QUE LA MODALISATION ?

 

LES ENONCES SUBJECTIFS OU MODALISES

Les énoncés dits subjectifs reposent sur l’avis du locuteur. En donnant son point de vue ou en commentant ses propos, on dit que le locuteur modalise son discours.

Exemple 1 : À mon avis, la tempête arrive. 

Exemple 2 : Je crois qu'un quadrilatère est un polygone à quatre côtés. 

→ La modalisation désigne donc la technique utilisée pour dévoiler une opinion personnelle.

 

LES ENONCES OBJECTIFS OU NON MODALISES

À l'inverse, les énoncés dits objectifs reposent sur des faits vérifiables. Dans ce cas-là, le locuteur se contente de délivrer une information et reste totalement neutre sur le sujet. Il n’a donc pas recours à la modalisation.

Exemple 1 : La tempête arrive.

Exemple 2 : Un quadrilatère est un polygone à quatre côtés.

Bon à savoir : La modalisation est particulièrement présente dans les textes argumentatifs. Elle peut également s'inviter dans les textes descriptifs ou narratifs. En revanche, les textes encyclopédiques, scientifiques ou techniques (articles de dictionnaires, notices d'utilisation...) sont censés en être dépourvu.

 

 

POURQUOI MODALISER UN ENONCE ?

 

En modalisant ses propos, le locuteur peut poursuivre deux objectifs principaux : 

Partager ses sentiments, exprimer une émotion

Exemple 1 : J’adore cette voiture !

Exemple 2 : Ta fille est belle comme un cœur.

 

Prendre position sur un sujet donné

Exemple 1 : Je ne te crois pas.

Exemple 2 : Il a peut-être tort sur ce point.

 

Dans un texte argumentatif, la modalisation peut donc aussi bien servir à convaincre qu’à persuader. 

 

 

COMMENT MODALISER UN ENONCE ?

 

Pour modaliser un énoncé, le locuteur a recours à des termes et à des procédés destinés à traduire sa position : ce sont des modalisateurs. Ceux-ci peuvent être d’ordre lexical, grammatical ou stylistique.

 

 

  • Les expressions d’opinion

 

Exemple 1 : À mon avis, il va remporter ce championnat haut la main.

Exemple 2 : Selon les policiers, le coupable s'est enfui.

 

 

  • Les noms communs / groupes nominaux

 

 

Noms mélioratifs : merveille, prodige, miracle, héros, génie, virtuose…

Exemple 1 : Ce tableau est un chef d’œuvre.

Exemple 2 : Lui, c’est un vrai gentleman.

 

 

Noms péjoratifs : menteur, monstre, corvée, vaurien, voyou, garnement…

Exemple 1 : Il vit dans un taudis. 

Exemple 2 : Cet homme est un moins-que-rien.

 

 

  • Les adjectifs

 

 

Adjectifs mélioratifs : beau, admirable, sympathique, adorable, élégant, gracieux, gentil, génial…

Exemple 1 : Ce livre est extraordinaire.

Exemple 2 : Ce plat est délicieux.

 

 

Adjectifs péjoratifs : laid, exaspérant, pénible, moche, repoussant, ignoble, effrayant, décevant…

Exemple 1 : Ce manteau est horrible !

Exemple 2 : Ce dessert est infect.

 

 

  • Les adverbes

 

 

Adverbes de certitude / incertitude : assurément, incontestablement, sans doute, peut-être…

Exemple 1 : Il est probablement arrivé à New York à l’heure qu’il est.

Exemple 2 : Il t’attend sûrement depuis plus d’une heure maintenant.

 

 

Adverbes d’intensité : trop, assez, si, très, hyper, beaucoup, bien…

Exemple 1 : J’ai trop mangé ce soir.

Exemple 2 : Je suis si fière de toi.

 

 

Autres adverbes : heureusement, injustement, uniquement, simplement…

Exemple 1 : Malheureusement, je ne serai pas disponible ce jour-là.

Exemple 2 : Tu arrives seulement maintenant !

Les verbes

 

 

Verbes d’opinion : croire, penser, supposer, estimer, douter, soutenir…

Exemple 1 : Je pense qu’il se trompe sur toute la ligne.

Exemple 2 : Je doute que tu aies raison sur ce point.

 

 

Verbes de sentiments : aimer, adorer, détester, haïr, abominer, préférer…

Exemple 1 : J’ai toujours adoré la robe que tu portes.

Exemple 2 : Je préfère cet auteur.

 

 

Verbes d’état : sembler, paraître, avoir l'air…

Exemple 1 : Il paraît qu’il ne veut plus venir à ton anniversaire.

Exemple 2 : Pierre semblait malade quand je l’ai vu.

 

 

  • Les temps verbaux

 

 

Conditionnel présent (incertitude, hypothèse…) :

Exemple 1 : Il devrait faire beau demain.

Exemple 2 : Ce courrier devrait contenir une réponse favorable.

 

 

Conditionnel passé (regret, reproche…) :

Exemple 1 : J’aurais voulu être médecin.

Exemple 2 : Tu aurais pu nous le dire plus tôt…

 

 

  • Les interjections

 

Exemple 1 : Hélas, je ne pourrai pas venir...

Exemple 2 : Zut ! J’ai cassé mon vase préféré.

 

 

  • La ponctuation / l’intonation

 

Points d’exclamation (joie, déception, peur, soulagement…) :

Exemple 1 : Il a réussi son permis de conduire !

Exemple 2 : Quel dommage que tu ne sois pas là !

 

 

Points d’interrogation (incertitude, étonnement…) :

Exemple 1 : Serait-il mort ?

Exemple 2 : Ah bon ? Chez toi ?

 

 

Points de suspension (regret, déception, reproche…) :

Exemple 1 : Je ne vais pas pouvoir venir…

Exemple 2 : Je te l’avais bien dit…

Les figures de style

 

 

Figures d’insistance : hyperbole…

Exemple 1 : Ce devoir est le plus nul de tous les temps !

Exemple 2 : Il te l'a déjà répété cinquante mille fois...

 

 

Figures d’atténuation : litote, euphémisme…

Exemple 1 : Ton gâteau n'est pas mauvais.

Exemple 2 : Ce devoir n’est pas bien bon.

 

 

Figures d’analogie : comparaison, métaphore…

Exemple 1 : Il est bien plus beau que son frère.

Exemple 2 : Cet homme d’affaires est un vrai requin !

 

 

Figure de substitution : périphrase...

Exemple 1 : Cet été, j'aimerais aller sur l'Ile de Beauté (= la Corse).

Exemple 2 : Mon animal préféré c'est le roi des animaux (= le lion).

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

mola16
5 5 0
20/20

Facil : bien expliqué et rapide à lire. Merci digiSchool !

par - le 09/07/2017
comptebac
5 5 0
20/20

chouette cette fiche pour réviser en peu de temps. Merci.

par - le 10/06/2017
Keziah09
4 5 0
16/20

Fiche bien faite, simple et clair. Peut-être mériterait-elle d'être un peu plus poussée. Mais globalement bien.

par - le 15/01/2017

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?