La mise en scène de la parole : Les mots sont-ils suffisants pour se faire comprendre ? - Français - Bac PRO

La mise en scène de la parole : Les mots sont-ils suffisants pour se faire comprendre ? - Français - Bac PRO

digiSchool Bac PRO met à votre disposition ce cours de français pour le Bac PRO issu du thème "La parole en spectacle", rédigé par notre professeur, sur la mise en scène de la parole.  Les mots sont-ils suffisants pour se faire comprendre ?

Ce chapitre zoome sur l'efficacité des artifices pour rendre une parole plus audible. La parole ne tient pas sa force seulement aux mots que l'ont dit, les gestes et la mise en scène la complètent. Cette parole dépend aussi de l'espace géographique dans lequel elle est énoncée.

Téléchargez gratuitement ce cours de français sur la mise en scène de la parole ci-dessous pour l'épreuve de français du Bac PRO

Document rédigé par un prof La mise en scène de la parole : Les mots sont-ils suffisants pour se faire comprendre ? - Français - Bac PRO

Le contenu du document

 

Ce chapitre zoome sur l’efficacité des artifices pour rendre une parole plus audible. Plusieurs entrées sont possibles. Nous choisirons ici une progression selon une logique de mouvements, telle une caméra qui change de plans tout en filmant la même chose. La parole ne tient pas sa force seulement aux mots que l’on dit, les gestes et la mise en scène la complètent. Cette parole dépend aussi de l’espace géographique dans lequel elle est énoncée. La parole de l’avocat (cf. le sujet du bac 2015) diffère de celle du présentateur télé et de celle de l’homme de théâtre. 

Avant de commencer, il est nécessaire de définir plusieurs termes.

Mise en scène = ensemble des procédés utiles à la compréhension d’un texte vécu par une ou plusieurs personnes.

Communication = faculté à établir une relation verbale ou gestuelle envers une personne autre que soi-même.

 

TELEVISION ET EXPRESSION : L’ALLIANCE DU CORPS, DU LIEU ET DE L’ESPRIT !

  • Le plateau de télévision : Il est la partie visible de l’émission, autrement dit il est l’espace d’interaction entre le média et le téléspectateur. Il réunit l’animateur, ses invités, le public et les techniciens qui assurent les enregistrements. Il reprend l’idée du plateau de jeu : c’est là que se déroule l’action. Les animateurs mettent en place des stratégies de communication afin d’être les maîtres de cérémonie. Un plateau de télévision ne se voit pas en entier. Il y a la face cachée. Derrière le réalisateur orchestre en donnant les différents rôles aux candidats ou chroniqueurs. L’animateur devient le pilier de l’émission. Il doit être charismatique. Il doit aussi avoir un registre de réactions large : rire, émotion, réflexion…
     
  • Le téléspectateur : Il reçoit la parole. Le plateau de télévision est un miroir tendu au téléspectateur : il prend en compte ses inquiétudes et ses valeurs. Aujourd’hui, de nombreux talk-show mettent l’accent sur la présence d’un public afin de toucher encore plus le téléspectateur. Le candidat au jeu, l’invité qui s’exprime doivent s’exprimer dans un langage simple. Le présentateur les fait souvent répéter, il organise leur discours pour être plus parlant auprès des téléspectateurs. 
     
  • La communication : La mise en scène de la parole permet de faire s’exprimer des opinions différentes. Sous le regard des téléspectateurs, le plateau de télévision recrée donc une sorte de scène publique. L’émission est le résultat d’un montage effectué en régie, diffusé en différé. Même le direct est concerné par le montage (ex : Touche Pas à Mon Poste, sur D8). Les images et les paroles sont donc sélectionnées pour atteindre l’effet recherché. Il faut que le téléspectateur se retrouve dans le produit de divertissement offert lors de l’émission. 

 

LES GESTES DANS LA COMMUNICATION

LES GESTES SONT AUSSI IMPORTANTS QUE LES PAROLES

Il suffit de voir un sketch de Gad Elmaleh ou de Florence Foresti pour comprendre que le comédien utilise pleinement son corps comme moyen d’expression. Les mots et les gestes sont cruciaux dans une communication. La voix sert de vecteur au message. Les mimiques, les traits du visage sculptent les intentions cachées ou voulues de la personne qui parle. Au théâtre, au tribunal, en classe, l’acteur, l’avocat ou le professeur maîtrise en permanence ses faits et gestes afin que l’auditoire se captive !

 

LE DISCOURS EST AMPLIFIE PAR LES FAITS ET GESTES

Notre corps a son propre langage. Une peur s’exprime par une rétractation des muscles, un rire par l’utilisation des zygomatiques. Notre corps vient appuyer notre discours en le rendant plus efficace. Ex : Pour évoquer une liste, celui qui énonce peut accompagner les tirets par un dépliage des doigts.   

 

LES GESTES : AMIS OU ENNEMIS ?

Nos gestes ne font qu’amplifier ce que l’on est. Si l’on est une personne timide, nos gestes peu appuyés vont renforcer notre timidité. Si l’on est exubérant, nos grands gestes feront de nous une personne déjantée. Quand nous faisons semblant, nos gestes nous trahissent. Par exemple, lors d’une épreuve orale du baccalauréat,  un élève qui fait semblant de maîtriser le sujet joue avec ses doigts, se gratte le visage, balance les pieds… Que des signaux qui montrent le contrôle des mots sur nos gestes. 

 

COMMUNIQUER : UN ACTE COLLECTIF ? 

La communication est aujourd’hui l’essence de nos sociétés. Tout passe par l’acte de communiquer : drague, travail, relations familiales, contestations, affaires politiques…

 

UNE SOCIETE DE COMMUNICATION

L’être humain a pour fondement l’échange de parole. Il n’y a pas de société sans langage, quel que soit l’endroit du monde où l’on est ou l’époque. Pour cela, il a mis en place des codes qui lui fournissent un langage oral et écrit, avec des variantes entre les deux. La communication verbale ou gestuelles permet de créer la toile d’araignée qui unit les être humain entre eux, et ce, quelle que soit leur langue d’origine. Dans le livre François Garde de  2012, Ce qu’il advint du sauvage blanc, le jeune marin abandonné entre en communication avec des Aborigènes australiens sans même savoir où il est. Il va réussir à tisser des liens avec des êtres humains qui lui sont complétement étrangers. Les conflits sont régulés par la communication. 

 

COMMUNIQUER, C’EST SE RACONTER

Même quand nous maîtrisons notre aspect (vêtements, gestuelle, langage, etc.) nous nous trahissons. Le geste et le regard viennent appuyer nos propos, volontairement ou non. Nos procédés de communication reflètent une personnalité et surtout une culture (cf. le thème Identité et diversité). Certains gestes trahissent notre inconscient, nos états d’âme, notre personnalité, nos intentions. 

 

LA TELEVISION, UN MEDIA COMMUNICANT ? 

Lorsque l’on s’exprime à la télévision, nous sommes soumis aux règles de l’audimat. Il faut donc être extrêmement efficace, c’est-à-dire qu’il faut faire passer un message dans un laps de temps court. En revanche, quand la télévision offre le temps d’un débat, la communication prend tout son sens et redevient le média communicant qu’elle était au départ. Cette mise en avant de la communication longue et argumentée permet la vulgarisation de la parole des experts et des scientifiques/journaliste/essayistes. Le problème majeur de cette communication est la confusion des genres. Le téléspectateur ne sait plus s’il faut se fier à l’expert, au journaliste, à l’anonyme qui vient témoigner… La télévision ne reflète pas la réalité, elle l’a créé. En mettant en scène notre vie sociale, elle participe donc à la fois à la construction et à la représentation des normes sociales. La télévision joue sur la corde sensible. La télévision façonne, diffuse et modifie les modes de pensées et d’action des téléspectateurs, ce qui se traduit par l’évolution des mentalités.

 

PETITE HISTOIRE DE LA COMMUNICATION !

 

  • L’Agora (la place publique) haut lieu de l’Antiquité 

 

Le débat est un élément central dans les démocraties grecques de l’Antiquité. Les personnages politiques viennent tenir leur discours sur la place publique afin que le peuple puisse les entendre (l’Agora pour les Grecs, le Forum pour les Romains) ou au Sénat. Le public est alors très proche de celui qui parle. Les réactions sont donc à vif, ce qui peut entraîner des disputes verbales et/ou physiques. 

 

  • Un discours bridé au Moyen-Age

 

Les lieux se referment lors du Moyen-Age à cause des instabilités politiques et guerrières pendant plusieurs siècles. Les discours ne sont plus publics. Ils doivent être faits dans les Aulas, ces salles de réunions dans les châteaux. 

 

  • Les Lumières, un renouveau de l’éloquence

 

En Europe, les découvertes scientifiques renouvellent les formes de pensée. Paris est la capitale intellectuelle de l’Europe. Les principaux penseurs se réunissent dans des salons, des cafés, des clubs. Malgré la censure, l’Encyclopédie est publiée clandestinement. 

 

  • Le XIXème siècle, le renouveau de la politique communicante

 

Pendant la Révolution, le discours oral prend toute sa place. Il faut persuader les foules, il faut donc des effets de communication orale. En effet, des hommes politiques comme Robespierre, Danton ou Mirabeau interviennent dans des assemblées révolutionnaires, des clubs pour convaincre et entraîner le plus grand nombre. Les débats se déroulent dans des lieux inattendus au XIXème siècle : salles de jeu, réfectoires, cours…

 

  • Le XXème et le XXIème siècle : médiatisation des débats

 

Le discours politique et le débat d’idées passe par les médias : télévision, radio, Internet. Désormais, un appel à la défense d’une cause peut être transmis à des millions de personnes. Le décor, la mise en scène, l’éclairage deviennent des éléments qui appuient le discours et l’échange d’idées. 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?