Corrigé d'Economie Gestion du Bac PRO 2018

Corrigé d'Economie Gestion du Bac PRO 2018

Retrouvez dès la fin de l'épreuve le corrigé d'Economie Gestion du Bac PRO 2018. Tous nos corrigés sont réalisés par des professeurs de l'Éducation nationale !

Également disponible le sujet de l'épreuve d'Eco Gestion du Bac PRO 2018.

Accédez également à tous les sujets et corrigés du Baccalauréat  2018 des autres filières sur digiSchool.fr. Allez, on va s'entraîner ? :)

Corrigé d'Economie Gestion du Bac PRO 2018

Le contenu du document

 

 

Partie 1 : Série de questions à partir d’un dossier documentaire

1.1) L’annexe 1 est le règlement intérieur de l’entreprise précisant les règles à respecter et les sanctions disciplinaires.

1.2) Étant salarié en CDD, je dois respecter ce règlement intérieur qui s’applique à tous les salariés et apprentis en CDD ou en CDI.

1.3) Les trois thèmes présents dans le règlement intérieur sont : les personnes auxquelles s’appliquent le règlement, les règles à respecter (hygiène, sécurité, discipline) et les sanctions qui sont appliquées lors d’une faute du salarié.

1.4) Deux obligations en matière de sécurité :

• Interdiction de consommer des boissons alcoolisées et des stupéfiants, et de fumer à l’intérieur de l’entreprise ;

• Prendre connaissance des panneaux de sécurité et se comporter selon les règles en cas d’incidents

1.5) Deux obligations en matière d’hygiène :

• Prêter une attention particulière à la propreté et l’hygiène des locaux

• Port des blouses obligatoire

1.6) Marlène pourra être sanctionnée puisqu’elle est en situation d’absence irrégulière. Les salariés doivent respecter la durée de travail conformément à la réglementation en vigueur et justifier de toute absence ou retard. Le salarié manque à son obligation principale, l’exécution d’une prestation de travail. L’entreprise peut mettre en demeure le salarié de justifier son absence avant de prendre des sanctions disciplinaires.

1.7) Une mise à pied peut être mise en place à l’encontre de Marlène. Marlène ne sera pas rémunérée lors de ces journées de mise à pied. Il existe la mise à pied conservatoire qui n’est pas considérée comme une sanction disciplinaire et ne peut pas être justifiée par une faute grave. Au contraire la mise à pied disciplinaire a lieu lorsque que l’employeur constate un comportement fautif, généralement pour faute grave elle est suivie par un licenciement. Le salarié n’a pas le droit d’accéder à son poste de travail.

1.8) Le vol de matériel constitue une faute grave justifiant le licenciement du salarié sans préavis ni indemnité. L’employeur peut récupérer le montant du vol sur le salaire de Véronique.

2.1) Le contrat signé est un contrat de mise à disposition, c’est-à-dire un contrat de prestation de service liant une agence d’intérim et une entreprise utilisatrice pour l’accomplissement d’une mission par un travailleur.

2.2) Les parties mentionnées dans ce contrat sont l’agence d’intérim (représentée par M. Bernard), la société Job Intérim qui est l’employeur, et l’entreprise Dubois (représentée par M. Petit) pour laquelle le salarié exercera sa mission, et l’employé.

2.3) Le motif de recours de ce contrat est l’accroissement temporaire d’activité.

2.4) Les autres motifs sont le remplacement d’un salarié absent ou dont le contrat de travail est suspendu, ou bien en cas de travaux temporaires, c’est-à-dire les emplois saisonniers.

2.5) La principale différence entre un contrat de mise à disposition et un CDD et que les employeurs sont différents. Pour le CDD l’employeur est l’entreprise pour laquelle on travaille et donc c’est elle qui rémunère. Pour le contrat de mise à disposition l’employeur est la société d’intérim qui fixe elle-même la rémunération. D’ailleurs en intérim, généralement le salarié est mieux rémunéré puisque les congés payés sont intégrés dans la rémunération.

Il n’y a donc aucun contrat liant l’entreprise utilisatrice avec le salarié. Ce n’est donc pas l’entreprise utilisatrice qui gère les cotisations sociales ni la gestion des paies et donc n’a pas les obligations administratives liées à l’embauche d’un salarié. La période d’essai d’un contrat d’intérim est moins longue. Le terme du contrat peut être modulé pour le contrat d’intérim (soit avancé, soit reporté suivant les besoins mais également la performance du salarié).

2.6) La durée hebdomadaire de travail du salarié est fixée à 35 heures, ce qui respecte la durée légale hebdomadaire de travail.

2.7) L’employeur a tout à fait le droit de nous faire travailler jusqu’à 46 heures. Par contre, il ne respecte pas la législation dans le sens où il rémunère les 11 heures supplémentaires à +25%, alors que d’après la législation les 8 premières heures supplémentaires sont rémunérées +25% et au-delà +50%. L’employeur doit donc majorer 3 heures à +50%.

2.8) D’après le contrat de travail, « La salariée ou le salarié percevra une rémunération mensuelle brute totale s'élevant à 1 450 € qui sera versée le dernier jour ouvré de chaque mois ». Le salarié est payé 1 450 euros brut, le 30 du mois d’avril, il n’a donc pas perçu la somme des heures supplémentaires, ce qui n’est pas légal.

Partie 2 : Les sujets aux choix

Sujet A : Quels sont les moyens et les enjeux pour motiver les salariés ?

Introduction : Présentation du secteur professionnel et du métier du candidat, deux exemples d’entreprises mettant en avant ou non la motivation des salariés

Développement : Un développement est souvent rédigé en deux ou trois parties équilibrées. Dans le cadre de ce sujet, nous pouvons présenter dans un premier temps l’entretien individuel et la formation qui permettent à l’employeur de connaître les progressions et les acquisitions des compétences de ses salariés. Dans un deuxième temps, nous présenterons les moyens monétaires ou en nature pour motiver les salariés et enfin, nous présenterons les atouts pour l’entreprise d’avoir des salariés motivés

 

I. L’entretien individuel et la formation

L’entretien individuel permet de pouvoir échanger avec les salariés sur les compétences acquises mais également sur les problèmes rencontrés au sein de l’entreprise et de leur travail. Il permet également de donner des objectifs aux salariés, de les évaluer et de proposer des actions correctrices concernant leur travail. Les salariés peuvent également donner leur impression sur les conditions de travail, d’hygiène et de sécurité mais également de l’ambiance au sein de l’entreprise, et au sein du travail en équipe. La formation est un droit que chaque salarié peut prendre pour s’améliorer, acquérir de nouvelles compétences et connaissances. Au fur et à mesure de son travail le salarié s’améliore et il est à la recherche de nouveaux outils, compétences pour être plus performant et prendre confiance en lui pour avoir une meilleure estime de lui (pyramide des besoins de Maslow). Les théoriciens à l’écoute de la satisfaction au travail sont ceux de l’Ecole des Ressources Humaines, critiquant le taylorisme et le travail à la chaîne. Nous pouvons citer Mayo (la productivité individuelle s’améliore lorsque que l’on s’intéresse à la personne qui travaille), MacGrégor (théorie X et Y), Maslow. Pour ces auteurs le salarié est au centre de l’entreprise puisqu’il permet à l’entreprise d’être rentable. Le facteur humain est essentiel, c’est l’acteur du groupe. Le travail en équipe est important pour motiver, et souder.

II. Les moyens monétaires ou en nature pour motiver

Pour motiver un salarié, rien de tel que de lui montrer ses résultats et le féliciter. L’employeur peut montrer les retours positifs des clients. Cela améliore les équipes, leur donne confiance en eux. L’employeur doit également donner des responsabilités aux employés pour les motiver. Ils deviennent alors responsables. La prise en compte des idées des salariés est également primordiale. L’employeur peut également demander au salarié ce qui le motive individuellement, permettant ainsi à l’employeur de donner des moyens et d’adapter son comportement à chaque salarié. Des formations peuvent être proposées permettant d’améliorer les compétences et de booster le moral des salariés. Le management participatif serait celui le plus approprié pour la motivation des salariés. Enfin, des avantages financiers ou en nature peuvent être octroyés pour motiver le salarié. En effet, l’employeur peut proposer une grille de rémunération liée à la performance. Il peut mettre en place des primes sur objectifs afin de motiver le salarié à atteindre les objectifs et parfois même les surpasser. L’employeur peut également offrir des avantages en nature comme une voiture, un voyage, des clés USB, des tasses personnalisées, etc.

III. Les atouts pour l’entreprise

Si les salariés sont motivés alors il y aura une meilleure cohésion de groupe, une meilleure ambiance au sein de l’entreprise. Les conditions de travail pourront être améliorées, ainsi que la productivité. Les résultats de l’entreprise auront tendance à augmenter. La qualité des produits sera améliorée permettant la satisfaction des clients. Les salariés motivés sont un des meilleurs atouts d’une entreprise (référence annexe 6). Par ailleurs, les bonnes conditions de travail et la satisfaction des salariés peuvent augmenter l’image de marque de l’entreprise, mais également peuvent permettre l’obtention de la certification de la norme ISO 9001 (management de la qualité) par exemple ou l’obtention d’un label, ce qui peut faire augmenter le nombre de clients. Plus une entreprise est réputée et plus elle peut proposer une bonne rémunération et avoir les meilleurs employés, ce qui lui permet d’avoir un avantage concurrentiel.

Conclusion : la motivation des salariés est un atout majeur d’une entreprise qui veut accroître son image de marque et son rayonnement international. Une entreprise dans laquelle les salariés sont satisfaits est plus rentable, et produit plus avec une meilleure qualité. D’ailleurs de plus en plus les entreprises tendent à utiliser un management participatif pour que tous les salariés participent aux prises de décision.

 

Sujet B : Comment l’entreprise définit-elle sa politique de communication ?

Introduction : Présentation du secteur professionnel et du métier du candidat, deux exemples d’entreprises mettant en avant ou non la motivation des salariés

Développement : Un développement est souvent rédigé en deux ou trois parties équilibrées. Dans le cadre de ce sujet, nous pouvons présenter dans un premier temps les moyens de communication que peut utiliser l’entreprise, puis les enjeux de la communication et enfin le lien entre image de marque et positionnement de l’entreprise sur le marché.

I. Les différents moyens de communication

Communication interne : panneaux d’affichage, circulaire, intranet, boîte à idées pour faire remonter les idées du personnel, réunions, vidéoconférences, audits internes pour visualiser les points forts et faibles et les points à améliorer, contrôle interne, etc.

Communication externe : communiqués de presse, publicité (télévision, radio, affichage dans la rue, internet), page web de l’entreprise, courts-métrages, stands promotionnels, cartes de visite, flyers, bouche à oreille, mails, appels téléphoniques, street marketing, etc.

La communication sert à rendre des comptes, informer les salariés, donner l’image de marque d’une entreprise. Si les entreprises est cotée sur les marchés financiers, elle se doit d’être transparente car une mauvaise information (falsifiée, erronée, etc.) peut faire fluctuer le cours des titres en bourse. La communication est donc l’élément clé dans une entreprise notamment dans les prises de décisions afin de mener à bien le projet et de mettre en place des actions correctrices si nécessaire.

II. Les enjeux de la communication

Une entreprise se doit de communiquer sur ses produis, son management pour donner confiance aux clients, pour qu’ils achètent et recommandent les produits à d’autres clients. Des offres spéciales ou de promotion doivent être communiquées également. Une entreprise doit rendre des comptes à ses parties prenantes (stakeholders, Freeman), et plus particulièrement à l’État, aux actionnaires. Pour accroître son image de marque, l’entreprise doit développer ses labels et certifications sur la qualité, le développement durable, etc. et cela passe par de la communication. La communication est également importante en interne pour que tous les salariés puissent participer aux décisions afin d’améliorer la performance de l’entreprise. Sur les marchés financiers, le manque d’informations ou la falsification peut se traduire par une baisse des valeurs des actions, diminuant le positionnement de l’entreprise et surtout baisse la confiance des investisseurs. L’entreprise doit communiquer pour attirer les investisseurs qui peuvent permettre à l’entreprise de s’agrandir.

III. Image de marque et positionnement de l’entreprise sur le marché

Une entreprise peut communiquer sur ses produits, ses services mais aussi sur la qualité, pouvant par exemple expliquer les prix pratiqués. Cette communication permet d’améliorer la notoriété et l’image de marque de l’entreprise, permettant d’accroître le nombre de clients. Par exemple, l’obtention d’un label, ou d’une certification est primordiale pour attirer les clients et les investisseurs (annexe 8).

La communication peut devenir un avantage concurrentiel puisque cela implique la transparence de l’entreprise. Une entreprise qui ne communique pas perdra la confiance des clients et donc des parts de marché. Communiquer permet de mettre à jour les informations et d’informer sur le management de la qualité, l’environnement ou de nouvelles certifications. La communication devient une stratégie concurrentielle.

Conclusion : Pour améliorer la qualité et la performance de l’entreprise, celle-ci se doit de communiquer en interne. Une stratégie de communication permet de mieux informer les salariés sur les attentes de l’entreprise, les attentes des clients afin d’être plus productif. Une démarche qualité, c’est-à-dire principalement des audits internes, est un plus dans la stratégie de communication. Les audits servent à alerter et trouver des solutions pour des problèmes rencontrés. Le mangement de la qualité est donc une plus-value dans la stratégie de communication.

 

Sujet C : Quelle stratégie mettre en place pour trouver un emploi ?

Développement :

I) Les moyens mis en place dans la recherche d’emploi

Principal organisme : pôle emploi

D’autres moyens : sites internet et réseaux sociaux (LinkedIn, Facebook, etc.), boucheà-oreille, connaissances dans l’entreprise, forums d’emplois et de stages, démarchage téléphonique ou mailing, candidatures spontanées.

II) Les documents importants et la préparation aux entretiens d’embauche

Lettres de motivation et curriculum vitae (CV), bulletin officiel n°3 (extrait du casier judiciaire) vierge, copies et originaux des diplômes, nom et adresse, documents administratifs (identité, carte vitale, etc.), dossier de candidature, prétention de salaire, permis de conduire, photo d’identité, références et recommandations (ou par téléphone).

Préparation de l’entretien : bonne présentation (bien choisir les vêtements), surveiller son langage, se renseigner sur l’entreprise, préparer les documents pour l’entretien, s’entraîner à l’oral, lister un certain nombre de questions que le recruteur peut poser, identifier les savoir-faire et savoirs-être (annexe 9)

III) L’entretien d’embauche

Arriver en avance, faire bonne impression (politesse, vêtements, posture, etc.), s’exprimer clairement, suivre la trame même si elle peut être modifiée selon l’interlocuteur, être souriant et percutant dans les réponses (annexe 9), se présenter et laisser le recruteur expliquer le déroulement de l’entretien, commencer par les formations puis détailler les expériences professionnelles, expliquer les raisons de départ pour chaque expérience, échanger sur vos qualités et défauts, présenter les motivations pour ce poste, ne coupez pas la parole, éteignez le téléphone portable.

Après l’entretien : remercier l’interlocuteur de vous avoir reçu, envoyer un mail après l’entretien pour remercier, redire votre motivation et éventuellement transmettre des documents complémentaires, relancer à J+7

Conclusion : points forts et points de progrès pour un entretien (exemple, la tenue vestimentaire). 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?