Acceptez-vous de recevoir des notifications afin de bien préparer votre bac pro ?

Vous pouvez y mettre fin facilement à tout moment.
Non merci
Oui
Le management des ressources humaines - Eco Droit - Terminale PRO

Le management des ressources humaines - Eco Droit - Terminale PRO

Nous vous invitons à télécharger ce cours d'Eco Droit pour le Bac Pro, rédigé par notre professeur, consacré au management des ressources humaines.

Vous verrez les définitions du management, de la motivation au travail et de la communication interne, puis vous aborderez les objectifs du management des ressources humaines. Vous vous intéresserez également à la motivation au travail au travers de Maslow et Herzberg. Enfin, notre professeur vous donne les différents styles de direction, à savoir le management directif, le management paternaliste, le management consultatif et le management collaboratif.

Téléchargez gratuitement ci-dessous le cours d'éco droit du bac pro sur le management des ressources humaines !

Document rédigé par un prof Le management des ressources humaines - Eco Droit - Terminale PRO

Le contenu du document


CE QU’IL FAUT SAVOIR

Définition du management : c’est l’art de gérer les relations humaines de l’entreprise.

Définition de la motivation au travail : processus qui active, oriente, dynamise et maintient le comportement des individus vers la réalisation d’objectifs attendus.

Définition de la communication interne : ce sont tous les échanges d’information qui ont lieu entre les membres d’une même entreprise ou entre des associés.


LE MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

LES OBJECTIFS DU MANAGEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

On pense tout que le terme management vient de l’anglais mais en fait, avant de franchir la Manche, il a été emprunté au français du 15ème siècle, « mesnager ». Ce terme faisait partie du vocabulaire de l’équitation et signifiait « tenir en main les rêves d’un cheval » et provenait lui-même du latin (« manus » est la main en latin). Il a d’ailleurs donné le mot « manège ». Ensuite, on a utilisé ce terme dans le sens de tenir les rênes d’une organisation.

Maintenant, le terme management s’applique à l’organisation du travail, des relations humaines contrairement à la gestion qui concerne quant à elle les techniques quantitatives de conduite des affaires (gestion comptable, financière…).

Le management des ressources humaines est donc l’art de gérer les relations humaines de l’entreprise, soit de gérer un groupe de personnes, l’aspect du collectif étant incontournable.


Le manager chargé des ressources humaines a ainsi deux objectifs principaux :

  • Augmenter la productivité des salariés et leur concentration dans leur travail (objectif économique),
  • Veiller à une bonne communication interne avec une bonne ambiance de travail (objectif social).


Dans une entreprise, le responsable des ressources humaines a donc trois missions :

  • Veiller à assurer le lien entre les employés de l’entreprise,
  • Diffuser les informations,
  • Prendre des décisions en termes de recrutement et de formation notamment.


LA MOTIVATION AU TRAVAIL

Le but ultime du manager des ressources humaines est de gérer les équipes de façon à ce que son entreprise réalise des profits.

Charge à lui donc de veiller à la motivation et aux bonnes conditions de travail des collaborateurs. 

On peut définir la motivation au travail comme un processus qui active, oriente, dynamise et maintient le comportement des individus vers la réalisation d’objectifs attendus.


  • L’approche selon Maslow (1943)

Maslow hiérarchise les besoins et dit que plus on monte dans les niveaux (besoins psychologiques), plus la motivation est importante. Mais on ne peut atteindre les niveaux supérieurs que si les besoins plus primaires (physiologiques) sont satisfaits.

Pyramide de Maslow (Pyramide des besoins) - Cours éco droit bac pro

  • L’approche selon Herzberg (1971)

 

Herzberg démontre que les facteurs de motivation se rapportent principalement au contenu du travail. Associés à la satisfaction au travail, ils tendent à susciter des sentiments de développement personnel avec l’accomplissement (réalisation d’un travail bien fait) et la reconnaissance de ces accomplissements, le travail proprement dit, la responsabilité, la promotion et la possibilité de développement.


Un manager en ressources humaines a donc à sa disposition deux façons de motiver les équipes :

  • Par des augmentations de salaires, des primes (moyens financiers)
  • Par la formation du personnel conduisant à une évolution de carrière de chaque individu

 


LES STYLES DE DIRECTION

C’est le psychologue américain, Rensis Likert (1903-1981), qui a étudié le premier la façon dont les managers avaient l’habitude de gérer un groupe d’individus et de les amener à atteindre les objectifs de l’entreprise, comme l’augmentation des profits. 

Il a défini quatre grands styles de management : 


  • Le management de type directif / coercitif (ou autoritaire / directif)

 

De type autoritaire, c’est un management basé sur la soumission et la peur. Le commandement est centralisé et vient d’en haut, sans que les équipes soient consultées. Il y a très peu de communication. 

Avantage : cela permet de traiter les urgences, on obtient des résultats rapides.

Inconvénients : ce type de management ne permet aucune motivation ni créativité et peut conduire à des problèmes relationnels, à des conflits et même à de l’autoritarisme.


  • Le management de type paternaliste / bienveillant (ou éducatif / relationnel)

 

On retrouve l’autorité et la soumissions mais il y a davantage de relations avec les collaborateurs. Le manager demande l’avis de ses équipes avant de prendre lui-même la décision finale.

Avantage : les collaborateurs ont le sentiment d’appartenir à un groupe dont le leader est leur patron, qui est leur modèle. Cela développe de la solidarité au sein des équipes.

Inconvénients : les personnes au sein de ce groupe risquent de confondre vie personnelle et professionnelle.


  • Le management de type management de projet (ou consultatif)

 

Le manger ne prend aucune décision sans consulter son équipe et ainsi tous se sentent impliqués dans la vie de l’entreprise et les décisions prises. Avec un véritable travail d’équipe, la communication est bonne, qu’elle soit verticale ou horizontale.

Avantage : les collaborateurs se sentent responsabilisés

Inconvénients : il faut du temps pour instaurer ce type de management et cela peut dériver en un management « copain copain ».


  • Le management de type collaboratif / participatif

 

Le manager instaure une véritable relation de confiance avec ses collaborateurs. Les décisions seront le fruit du travail de groupe et le manager n’a qu’un rôle de simple encadrant.

Avantage : les collaborateurs participent activement et sont ainsi motivés. La multiplicité des avis permet de résoudre des situations complexes.

Inconvénients : certains collaborateurs, ayant une approche plus personnelle du travail, pourraient refuser de participer à la prise de décision collective.

Mais le manager peut tout à fait opter pour divers types de management en fonction du travail à faire et des décisions à prendre.


LA COMMUNICATION INTERNE DANS LES ORGANISATIONS

Ce sont tous les échanges d’information qui ont lieu entre les membres d’une même entreprise ou entre des associés.

Une bonne communication interne est indispensable à la vie de l’entreprise et permet :

  • une meilleure rentabilité (circulation des informations plus rapide et plus efficace, un meilleur contrôle et une meilleure coordination des efforts de chacun),
  • une amélioration des relations humaines et du climat social (la prise en considération de chacun dans l’entreprise, la possibilité pour tous de s’exprimer, de se connaître et de se comprendre, une plus grande motivation et mobilisation du personnel autour des objectifs de l’entreprise).

 


Le sens de circulation de l’information peut être :

  • descendant (du supérieur hiérarchique vers les échelons inférieurs),
  • ascendant (des échelons inférieurs vers le supérieur hiérarchique),
  • latéral ou horizontal (entre des personnes de même niveau hiérarchique qui n’ont donc aucune relation d’autorité).

 


Pour être efficace, ce réseau doit :

  • impliquer les acteurs de l’entreprise à tous les niveaux de la hiérarchie,
  • favoriser la circulation exacte et rapide de tout type d’information,
  • favoriser le dialogue à tous les niveaux.

 


Les moyens utilisés sont :

  • un journal interne,
  • des notes de service,
  • des comptes-rendus de réunion,
  • des tableaux d’affichage,
  • intranet.

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?