Cours sur le Pop'Art International - Arts Appliqués Bac Pro

Cours sur le Pop'Art International - Arts Appliqués Bac Pro

Retrouvez une fiche de cours très complète sur le Pop'Art International.

Cours sur le Pop'Art International - Arts Appliqués Bac Pro
Télécharger gratuitement

20.00/20

5.0000 5 0

1 Avis > Donne ton avis

684 téléchargements

Pop'Art

Le contenu du document

 

Ce document sur le Pop Art International est à télécharger gratuitement !

 

Celle-ci vous aidera dans la révision de l'épreuve d'éducation artistique - arts appliqués du Bac Pro.

 

Ce document sur le Pop'Art International présente des auteurs à connaître ainsi que leur identité artistique. Vous retrouvez des artistes comme Richard Hamilton, RB Kitaj, Peter Blake, David Hockney, Valerio Adami etc.

 

 

Fiche de révision: Études des arts: Arts 

Plastiques: Le Pop'Art International 

 

Introduction 

 

À l'image du pop'art américain, le pop'art international vise à une démocratisation de la pratique 

artistique. Les thèmes et sujets des tableaux, collages, et autres sculptures, sont populaires ou 

issus de la vie quotidienne. Quant aux techniques de travail, elles sont des plus sommaires ou ont 

recourt à la technologie pour en faciliter l'emploi. 

Les pionniers du mouvement, qui précédèrent d'ailleurs ceux du pop'art américain, sont eux aussi 

proches de certaines idées et pratiques du dadaïsme. On y retrouve ainsi des caractéristiques telles 

que la propension au nihilisme et un goût certain pour la provocation. 

Nous parcourons ce mouvement du pop'art international à travers les principaux artistes qui en 

ont fait l'histoire. 

 

I. Richard Hamilton 

 

Certains critiques et théoriciens d'art se refuse encore à classer l'artiste britannique, Richard 

Hamilton, dans le mouvement du pop'art. Son oeuvre débute en effet avant l'hégémonie du 

mouvement, et on lui prête une véritable accointance au travail de Marcel Duchamp. Toutefois, 

même si on retrouve dans son œuvre la richesse conceptuelle et expérimentale de Duchamp, la 

pleine inscription de celle-ci dans les réalités sociales de son époque, en fait un des pionniers du 

pop'art. 

Ainsi, une oeuvre comme She compile divers éléments d'annonces publicitaires mettant à 

l'honneur des appareils ménagers ou encore le corps sculptural d'une pin-up. Le caractère 

caricatural de ces éléments, associé à un véritable soin plastique, font osciller cette oeuvre entre 

admiration mais aussi stigmatisation de l'image de la femme objet, égérie du monde de la publicité. 

 

II. R.B Kitaj 

 

Ronald Brooks Kitaj est un artiste américain, mais sa carrière quasi exclusivement passée en 

Angleterre en fait une des figures du pop'art britannique. Son oeuvre mêle un charme tout 

britannique à un goût de la transgression pour le coup parfaitement américain. La composition 

plastique de ses tableaux se veut chaotique. Les motifs se chevauchent, les couleurs se mêlent, 

toutefois par leur littéralité, leur dimension narrative, l'enjeu de l'œuvre apparaît en définitive des 

plus lisible. Le sexe dans sa crudité et la violence urbaine font partie de ses thématiques 

privilégiées.  

 

III. Peter Blake 

 

À l'opposé de l'oeuvre d'un Kitaj, on peut situer celle de Peter Blake. Blake a conservé une 

esthétique toute proche de l'époque victorienne. Son attachement, et son rattachement au 

mouvement du pop'art tient principalement dans la liberté expressive de ses tableaux, ainsi qu'à 

leurs références à la culture populaire. Il dresse ainsi de multiples ponts entre l'art populaire de 

l'époque victorienne et celui de son époque. Il fait par exemple le parallèle entre la technique du 

collage et les pratiques en usage dans la décoration des paravents victorien. Chez lui les cartes 

postales représentant la reine Victoria, ou le roi Edouard, côtoient des photographies de pin-up. 

 

IV. David Hockney 

 

Figure la plus connue du mouvement pop'art international, David Hockney fut en son temps 

l'équivalent d'un Andy Warhol, un artiste conduit au rang d'idole culturelle. Cependant le travail 

de l'artiste pop britannique ne ressemble en rien à celui de l'artiste pop américain. Hockney est 

issu d'une certaine tradition de la peinture à l'huile. Il s'inspire par ailleurs de l'art naïf, de la 

simplicité de ses formes, de la finesse de son trait, mais il est aussi enclin à mélanger les styles. 

Ainsi au sein d'un même tableau se côtoyait art naïf et art plus conventionnel, épuration de la 

forme d'un modèle et extrême stylisation des vêtements d'un autre. 

 

V. Öyvind Fahlström 

 

Cette artiste suédois est l'un des seuls artistes non anglo-saxon à avoir directement participé aux 

expositions de groupe pop'art. Proche des artistes du milieu New-yorkais, Fahlström conçoit, 

contrairement à la plupart d'entre eux, l'art comme une pratique sérieuse, qui réclame la plus 

grande rigueur dans sa réalisation, et qui est appelée à éveiller les consciences sociales, politiques, 

voir mystiques. Son appartenance à la mouvance pop'art s'explique en ce que Fahlström ne délivre 

pas un art élitiste. C'est au cœur même de la culture populaire, qu'il entend susciter la réflexion 

des foules. 

 

VI. Martial Raysse 

 

En France, pays de haute tradition culturelle et artistique, la modernité et surtout l'obédience 

américaine du mouvement pop'art, n'a pas fait de nombreux émules. Parmi ceux-là on notera 

toutefois Martial Raysse, dont l'œuvre est la plus aboutie. Raysse s'est ainsi notamment lancé dans 

une intégration de la tradition picturale française dans la culture populaire. Ici il remanie La 

Baigneuse d'Ingres en en modifiant l'aspect notamment par l'usage de couleurs tape-à-l'oeil; là il  

multiplie le recourt à des matières peu nobles et insolites pour un tableau (aluminium, nylon, néon, 

fibres plastiques, etc.) comme une façon d'interroger le concept bien français du bon goût. 

 

VII. Valerio Adami 

 

Dans des thématiques tirées généralement de scènes d'intérieur du quotidien, l'artiste italien fait 

valoir une graphie et une colorisation proche de l'univers de la bande dessinée. Ces dessins 

fragmentés s'organisent autour de larges zones de couleurs pures séparées de façon inégale par 

d'épaisses lignes noires. Ces tableaux déstructurés, aux lignes de fuites incertaines, engagent le 

spectateur à pénétrer le tableau de multiples façons. 

 

VIII. Juan Genovés 

 

L'émergence du mouvement pop'art dans la sphère artistique espagnole est assez restreinte. Ceci 

s'explique dans une certaine mesure par le fait que l'Espagne dans les années 60 n'en était qu'aux 

prémisses de la société moderne et de son industrialisation. Ceci s'explique aussi par la politique 

d'austérité du régime de Franco qui appelait plus un art engagé, de propagande ou encore de 

contestation, qu'à la légèreté et la liberté d'expression prônées par le pop'art. Toutefois un artiste 

tel que Juan Genovés a su allier la pratique pop'art aux préoccupations socio-politiques de son 

pays. Ses tableaux reprennent des faits d'actualités violentes de guerre civile et autres émeutes. La 

particularité de ceux-ci, et ce qui le relie foncièrement au pop'art, c'est que Genovés dresse ses 

portraits sociaux dans des représentations qui reprennent une graphie dérivée de l'un des 

symboles de la société industrielle et de la communication de masse, à savoir le cinéma. 

 

IX. Tadanori Yokoo 

 

L'art de Tadanori Yokoo est ouvertement pop'art. Ces collages donnent l'impression d'être le fait 

d'un artiste du pop'art américain. Ils se composent en effet d'images et de photographies des 

icônes de la culture américaine. Mais l'artiste japonais offre un curieux mélange de celles-ci avec 

en filigrane diverses effigies et calligraphies directement issues de la tradition ukiyo-e ou estampes 

japonaises. 

 

 

 

Conclusion 

 

Le pop'art international délivre une esthétique peut-être plus recherchée, plus sophistiquée, mais 

aussi plus hétéroclite que son équivalent américain. Esthétique héritée d'une certaine tradition  

des arts plastiques, que les États-Unis n'ont pas forcément. 

On y retrouve également cet attrait pour les idées et produits, au sens général, de la société de 

consommation, mais on mesure toutefois une plus grande mise à distance de ses perversités, ses 

abus. Il y a comme le commencement d'une interrogation et d'une vision critique de ladite société. 

 

 

Fin de l'extrait

Vous devez être connecté pour pouvoir lire la suite

Télécharger ce document gratuitement

Les avis sur ce document

MorganH
5 5 0
20/20

Le cours est super complet ! Merci beaucoup ! J'avais perdu toutes mes notes heureusement que j'ai trouvé ce site !

par - le 30/01/2014

Donne ton avis !

Rédige ton avis

Votre commentaire est en attente de validation. Il s'affichera dès qu'un membre de Bac pro le validera.
Attention, les commentaires doivent avoir un minimum de 50 caractères !
Vous devez donner une note pour valider votre avis.

Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir

Nos infos récentes du Bac Pro

Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?