Faire une Licence après le Bac PRO

Faire une Licence après le Bac PRO

Si la voie de la licence générale est très mal adaptée aux bacheliers pros, il existe quelques parcours adaptés aux meilleurs éléments de ces profils à l’université.

26 juillet 2011 | digiSchool Bac Pro | 0 avis

Faire une Licence après le Bac PRO

Bac pro : très éloignés de l’université

Moins de 7% des bacheliers pros qui poursuivent leurs études se dirigent vers l’université, le plus souvent pour y préparer un diplôme universitaire de technologie (DUT) ou une licence pro (après un DUT ou un BTS). Un nombre infime y poursuit après bac+3.

Bac pro : les licences générales, une filière peu adaptée

La voie générale, inadaptée à leur profil, leur est fortement déconseillée. Si certaines universités proposent des mises à niveau à leur intention, les bacheliers pros y subiront tout de même de plein fouet, dès la L1, la concurrence des bacs généraux et, dans une moindre mesure, celle des bacheliers technologiques. Les bacheliers pros qui tentent leur chance sont le plus souvent issus du domaine de la production. Ils se dirigent vers les filières STAPS, histoire ou économie-gestion. Ceux des services optant de préférence pour l’AES, le droit ou l’anglais. Quelle que soit la filière choisie, les études universitaires requièrent bonne culture générale, méthodologie et qualités d’expression en français. Autant d’exigences que les bacheliers pros, même d’excellent niveau, auront du mal à tenir : en moyenne, seuls 10% d’entre eux décrochent leur licence.

Bac pro : le DUT, meilleur tremplin vers la licence… mais une voie étroite

Les DUT (diplômes universitaires de technologie) se préparent en 2 ans au sein d’IUT (instituts universitaires de technologie). Fortement sélectifs, ces établissements, rattachés à un UFR, sont des classes à taille humaine, proposant un enseignement à la fois théorique et directement professionnalisé, dans 25 spécialités des secteurs secondaire et tertiaire. C’est pourquoi les IUT n’accueillent que les meilleurs bacheliers pros (ceux-ci ne représentent que moins de 2% des effectifs et moins de 1% des bacheliers pros opte pour cette voie).

Un parcours à choisir avec circonspection, car même avec des programmes aménagés à leur intention, les bacheliers pro devront fournir un gros travail personnel et suivre une importante mise à niveau dans les disciplines fondamentales pour décrocher leur DUT. Par ailleurs, leur taux de réussite y est le plus bas de l’ensemble des bacheliers : 43,9% en 3 ans pour les bacs pros du secteur production, 49,3% pour ceux du secteur tertiaire .

 

 

Bac pro : la licence pro, le pari gagnant pour les sortants de BTS et de DUT

Il existe aujourd’hui quelque 2 000 « licences pros », dont nombre relevant du secteur tertiaires. Des diplômes à la fois universitaires et professionnalisées, qui connaissent un succès grandissant, même si encore limité, auprès des bacs pros sortants de BTS ou surtout de DUT (voir Etudes courtes après un bac pro). Leur principal atout par-rapport à une licence classique ?

Créées et gérées en partenariat avec les entreprises, elles présentent au moins 3 mois de stage obligatoire. Un « bonus » encore renforcé lorsqu’elles sont préparées en alternance. Sélection sur dossier et projet professionnel et rythme de travail soutenu. A la clé, une insertion efficace sur le marché du travail. D’après une enquête de l’ADIUT (Assemblée des directeurs d’IUT) de 2009, les 3/4 des diplômés de licence pro s’insèrent directement dans l’emploi, avec un temps moyen de recherche inférieur à 3 mois.

Mais, pour les bacheliers pros attirés par les études longues, la licence pro permet également la poursuite d’études, notamment en école de commerce ou d’ingénieurs, par la voie des admissions parallèles (voir Ecole de commerce après un bac pro).

Bac pro du secteur production : un parcours licence/master adapté.

L’université Joseph Fourier de Grenoble a ouvert en 2009 l’ENEPS (Ecole Nationale de l’Enseignement Professionnel Supérieur) une école préparant des bacheliers pros du secteur production à un master. Le recrutement porte sur les filières Génie Civil (GC), Génie Electrique Informatique Industrielle (GEII) et Réseaux et Télécommunications (RT).

Les 2 premières années sont consacrées à la préparation du DUT au sein des départements GC, GEII et RT de l’IUT de l’UJF. La pédagogie est renforcée et les étudiants bénéficient du parrainage de nombreuses entreprises.

La 3ème année pourra se solder par l’obtention d’une licence de sciences et technologies ou d’une licence pro et les 4ème et 5ème années par celle des masters 1et 2. Débouchés nombreux dans les domaines de la gestion d’énergie, de la production d’énergie renouvelable, des réseaux informatiques et des télécommunications, en tant que techniciens ou ingénieurs.

Bac pro : une licence dans le cadre d’une grande école de management.

Créée en 2010 par le CNAM (Conservatoire national des Arts et Métiers), l’Ecole Vaucanson vise à préparer les bacheliers professionnels à accéder à des postes de responsabilité en Gestion, Management et en Sciences pour l’Ingénieur. Une formation en apprentissage dans plusieurs sites sur toute la France, mené en partenariat avec plusieurs grandes écoles et entreprises (dont Axa, Paribas, Edf, PSA, Suez, Vivendi…) mènera à des licences et des masters de management ou d’ingénierie industrielle. Sélection sur dossier et entretien.

  • Débouchés variés : industrie métallurgique, l’énergie, commerce et distribution, banque-assurance, etc.

 

 

Donne ton avis !

Veuillez répondre à la question suivante :


Chaque semaine recevez des conseils de révisions de la part de votre
coach bac !

Recevoir
Communauté au top !

Révise ton BAC
Contenus en illimité

Inscription gratuite

Accès gratuit pour préparer le bac !

Vous devez être membre de digiSchool bac Pro

Pas encore inscrit ?

Ou identifiez-vous :

Mot de passe oublié ?

Je m'inscris

Accéder directement au site